PORTRAITS
D'ACTEURS PUBLICS

"Découvrez les personnalités
  qui donnent de l'élan à l'action
  publique."

Pierre LAPLANE

Directeur général des services de l’Eurométropole et de la Ville de Strasbourg

photo-pierre-laplane1

Crédit photo : © Ernest Laemmel / Strasbourg Eurométropole

à propos de

Prénom : Pierre

Nom : LAPLANE

Fonctions : Directeur général des services


"Participer à l'élaboration d'une stratégie de développement et à sa mise en œuvre tout en prenant en compte la spécificité des différents territoires, communes et quartiers."

Quelles sont vos fonctions actuelles ?

Pierre Laplane : Je suis Directeur général de l'administration mutualisée de l'Eurométropole et de la Ville de Strasbourg, qui compte 8 000 collaborateurs.

Quelles ont été les grandes étapes de votre parcours professionnel ?

Pierre Laplane : Titulaire d'un DESS d'administration des collectivités (Paris 1 Sorbonne) et d'une maîtrise d'économie et d'une maîtrise de droit (Université de Picardie), j'ai commencé ma carrière en tant que chargé de mission économique à la ville d'Amiens, puis j'ai assuré des fonctions de collaborateur d'élus en tant qu'assistant parlementaire d'un député de 1981 à 1983 et Chef de cabinet de la Région Picardie entre 1983 et 1985. J'ai ensuite réintégré la fonction publique territoriale en tant que DGA de la Ville de Beauvais, avant d'assumer des fonctions de Directeur général de service en continu depuis 1990 dans trois régions bien différentes : Picardie, Rhône-Alpes et Alsace.

Citez le projet qui vous a le plus marqué et dont vous êtes le plus fier.

Pierre Laplane : Incontestablement, le rassemblement de l'agglomération de Mulhouse en une seule communauté d'agglomération que j'ai conduit auprès de J.-M. Bockel, alors maire de Mulhouse et encore aujourd'hui, Président de la M2A (Mulhouse Alsace Agglomération).

L'agglomération de Mulhouse était avant la création de la M2A, parmi les grandes agglomérations, la plus morcelée avec, au sein de son unité urbaine, cinq communautés et plusieurs grandes communes isolées. La construction d'un projet fédérateur et l'organisation de sa gouvernance m'ont habité tout au long de mes neuf années de responsabilité à Mulhouse et je n'ai accepté la proposition de rejoindre Strasbourg en 2010 que suite à la concrétisation de ce projet fondateur et décisif.

Avez-vous un rêve que vous souhaiteriez concrétiser ?

Pierre Laplane : Faire de l'administration de l'Eurométropole un laboratoire du fonctionnement collaboratif et de l'innovation publique. Reprendre un temps d'avance, après la mutualisation des services entre l'Eurométropole et la Ville de Strasbourg, en permettant à chacun de ses 8 000 collaborateurs de gagner en autonomie, de bénéficier d'une délégation de responsabilité, et de construire le service public de demain avec les habitants.

Comment décririez-vous votre engagement personnel en tant qu'acteur public ?

Pierre Laplane : J'ai une responsabilité passionnante parce qu'elle me permet de participer à l'élaboration d'une stratégie de développement et à sa mise en œuvre tout en prenant en compte la spécificité des différents territoires, communes et quartiers. Je mesure aussi l'impact de mon action avec l'ensemble de l'administration sur la vie de chacun des habitants-tes de notre territoire. Je dois être à leur écoute dans ma vie professionnelle, mais aussi tirer parti de mes expériences de simple citoyen pour évaluer la pertinence et la qualité de notre action publique.

Quelles sont les qualités essentielles inhérentes à vos fonctions ?

Pierre Laplane : Je pense en premier lieu à la dimension humaine. Pour diriger une administration de cette importance, je dois faire confiance et mettre être en confiance les collaborateurs. Il me revient d'aller à l'essentiel en hiérarchisant les différentes sollicitations tout en conservant la disponibilité nécessaire pour faire face aux imprévus. Je dois être aussi un entraîneur qui donne du sens à l'action de chacun et lui permet de jouer sa partition en révélant ses qualités. À l'écoute des élus, je dois aussi protéger l'administration en mettant en agenda la commande publique au regard des moyens disponibles. Je crois aussi pouvoir dire que j'aime les gens.

Quelles sont les rencontres qui vous ont le plus marqué dans votre carrière ?

Pierre Laplane : En tout premier lieu, les échanges que j'ai eus avec les élus maires et présidents de communautés dans la diversité de leurs personnalités. Ils n'accèdent pas à cette responsabilité par hasard et doivent répondre à des attentes nombreuses et souvent contradictoires, mais je conserve également de mes différents postes le souvenir de collaborateurs de tous niveau de responsabilités ayant des valeurs humaines extraordinaires et qui font fonctionner avec passion le service public sans être pour autant sous les projecteurs.

Quels sont les deux changements les plus importants qui ont impacté votre carrière (sociétaux, institutionnels, humains…) ?

Pierre Laplane : La montée en puissance de l'intercommunalité que j'ai pu accompagner dans mes différents postes et qui a permis de révéler le potentiel que représente la convergence des différentes composantes d'un territoire autour d'un projet partagé.

Le deuxième, est la contrainte financière que nous connaissons aujourd'hui, inenvisageable il y a quelques années. Elle est difficile à gérer, mais constitue néanmoins une réelle opportunité de repenser le fonctionnement du service public avec les collaborateurs, les élus et les citoyens.

Tous les portraits

Club des portraits d'acteurs publics

Rejoindre le club des portraits d'acteurs publics ?

Si vous souhaitez proposer votre candidature ou celle d'une personnalité, contactez nous !

Réagissez à cet article sur le forum