PORTRAITS
D'ACTEURS PUBLICS

"Découvrez les personnalités
  qui donnent de l'élan à l'action
  publique."

Rozenn Merrien

Directrice de l'Enfance pour la ville de Saint-Denis et Présidente de l’ANDEV

Rozenn Merrien Directrice de l'Enfance pour la ville de Saint-Denis et Présidente de l’ANDEV

Crédit photo : Droits réservés : © IIPE-UNESCO

à propos de

Prénom : Rozenn

Nom : Merrien

Fonctions : Directrice de l’enfance, Ville de Saint-Denis (93)


« Accepter les rencontres, écouter, comprendre, décrypter, analyser, s'adapter, voilà un cocktail testé et efficace dans les relations humaines, qui sont le cœur de nos métiers. Porter une vision et une ambition pour et avec l'équipe sont également des leviers indispensables. »

Quelles sont vos fonctions actuelles ?

Rozenn Merrien : Je suis actuellement directrice de l'Enfance pour la ville de Saint-Denis dans le 93. Dans cette ville particulièrement étonnante, audacieuse et attachante, j'assure l'animation et le déploiement du projet éducatif territorial au côté des 400 agents permanents de la direction et de près de 1 300 vacataires, en lien étroit avec les acteurs de la communauté éducative locale.

Quelles ont été les grandes étapes de votre parcours professionnel ?

Rozenn Merrien : Rien ne me prédestinait a priori à engager une carrière dans la fonction publique... Étudiante en Sciences économique, c'est par le biais d'un job d'étudiant que j'ai basculé dans le domaine de l'éducation et des collectivités locales et j'y suis restée ! J'ai ainsi complété ma formation par un Master 2 en Sciences de l'éducation, avant de débuter ma carrière en qualité de directrice de la Jeunesse dans les Hauts-de-Seine. J'ai, depuis cette première expérience professionnelle, contribué à des projets différents dans plusieurs villes d'Île-de-France, sur des strates de population diversifiées de 20 000 à 110 000 habitants, sur des fonctions de direction ou de 2008-2014 en qualité de DGA chargée des services à la population. Le point commun de ces différentes expériences, c'est l'éducation, qui a toujours été dans mes champs d'intervention !

Citez le projet qui vous a le plus marqué et dont vous êtes le plus fier ?

Rozenn Merrien : Accompagner le changement auprès des équipes pour conduire les adaptations attendues du service public, engager les transformations de manière participative en valorisant les compétences des cadres et des agents sont les caractéristiques essentielles de projets stimulants et motivants. Le dernier projet en date que j'ai pu porter se décline de manière opérationnelle aujourd'hui à Saint-Denis. Il a concerné près de 1 000 agents, a permis d'accompagner les évolutions par des plans de formation ambitieux, de construire progressivement des relations de travail basées sur la participation, la coopération et la reconnaissance du rôle de chacun.

Avez-vous un rêve que vous souhaiteriez concrétiser ?

Rozenn Merrien : Dans le domaine de l'éducation, nous portons des ambitions fortes qui constituent le sens de notre action au quotidien, qui sont des leviers essentiels de motivation. Alors un projet de société basé sur une éducation réellement inclusive, qui ne laisse personne au bord du chemin, qui s'adapte aux différences de chacun et contribue ainsi à réduire les inégalités, serait un joli rêve à concrétiser... Au-delà du rêve, c'est une ambition partagée par de nombreux acteurs éducatifs : services de l'État, associations, collectivités locales, parents et cette mobilisation collective est la clé pour passer du rêve à une réalité indispensable, absolument nécessaire...

Comment décririez-vous votre engagement personnel en tant qu’acteur public ?

Rozenn Merrien : C'est un engagement quotidien, et surtout partagé avec des équipes qui sont impliquées, motivées, se questionnent pour trouver des solutions adaptées et améliorer le service rendu au public. Cet engagement en tant qu'acteur public m'a également menée vers l'animation d'un réseau professionnel d'acteurs publics, avec la volonté de valoriser et partager les innovations territoriales, mutualiser les expériences, rompre également l'isolement du cadre territorial. C'est le sens de mon engagement à la présidence de l'ANDEV (Association Nationale des Directeurs et Cadres de l'Éducation des Villes et Collectivités Territoriales) depuis 2016.

Quelles sont les qualités essentielles inhérentes à vos fonctions ?

Rozenn Merrien : Accepter les rencontres, écouter, comprendre, décrypter, analyser, s'adapter, voilà un cocktail testé et efficace dans les relations humaines, qui sont le cœur de nos métiers. Porter une vision et une ambition pour et avec l'équipe sont également des leviers indispensables.

Quelles sont les rencontres qui vous ont le plus marqué dans votre carrière ?

Rozenn Merrien : Bien sûr les DGS ou DGA, élus avec lesquels j'ai pu travailler, constituent le plus souvent de belles rencontres qui vous interrogent, vous stimulent, parfois vous guident et vous accompagnent au-delà même de votre carrière. Je garde en souvenir également les complicités et dynamiques professionnelles qui se créent dans la construction et la réalisation de projets partagés ou dans la capacité à imaginer de manière collective de nouvelles propositions d'actions publiques. Et j'admire mes collègues qui à quelques mois de la retraite, après 35 ans de carrière, continuent à proposer, s'adapter, mobiliser les équipes, interroger et s'interroger, porter cette vision et cette ambition au-delà de leur présence dans le collectif. Ils se reconnaîtront et ils sont nombreux !!!

Quels sont les deux changements les plus importants qui ont impacté votre carrière ?

Rozenn Merrien : Les collectivités locales sont devenues des acteurs éducatifs incontournables, au plus proche des territoires. Les changements d'organisation des rythmes scolaire en 2014, puis en 2018, ont parié sur la réactivité des acteurs locaux avec raison... Mais l'éducation se nourrit de continuité, elle se nourrit également de dynamiques collectives et partenariales en temps longs, qui ne peuvent s'ancrer dans des décisions verticales de l'État. C'est là un point de vigilance important dans le maillon éducatif État / Collectivités.

À l'aune des 30 ans de la Commémoration de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant en 2019, la participation des enfants, des jeunes et plus largement des citoyens dans la conception des politiques publiques est un challenge fort pour les acteurs publics.

Tous les portraits

Club des portraits d'acteurs publics

Rejoindre le club des portraits d'acteurs publics ?

Si vous souhaitez proposer votre candidature ou celle d'une personnalité, contactez nous !

Réagissez à cet article sur le forum