Le Plan canicule 2014 est déclenché

Sanitaire et social

En raison du premier épisode de fortes chaleurs survenu en France ce dimanche 8 juin, le gouvernement a activé la plate-forme téléphonique d’information du Plan national canicule (PNC) 2014.

La France a connu, ce week-end, son premier épisode estival de l’année, avec des températures augmentant d’un jour sur l’autre, jusqu’au début de cette semaine. Selon Météo France, les températures se situent largement au-dessus des normales saisonnières, en particulier sur le flanc Est du pays, où il était prévu qu’elles atteignent 35°C dans la région Lyonnaise et en Alsace dans la journée de lundi. Après le pic de chaleur temporaire du dimanche 8 et du lundi 9 juin, une baisse des températures est prévue à partir de ce mardi 10 juin.

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a donc décidé d’activer le dispositif d’information du public. Ainsi, la plate-forme téléphonique d’information 0800 06 66 66 fonctionne depuis ce dimanche 8 juin. L’appel est gratuit depuis un poste fixe en France. La plate-forme est accessible de 8h à 20h.

Parallèlement, le ministère diffuse sur son site internet – www.sante.gouv.fr – des conseils de prévention, notamment à l’attention des personnes fragiles (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées, malades à domicile, personnes dépendantes). Ces conseils s’accompagnent d’un « petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée ». Les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes (notamment les travailleurs exposés à la chaleur) s’exposent, eux aussi, au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température, ajoute le ministère. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment, surtout de l’eau ou des boissons non alcoolisées.

Comme chaque année, le niveau de veille saisonnière du Plan national canicule (PNC) a été déclenché le 1er juin (le numéro vert activé le 8 juin devait l’être au plus tard le 21 juin). Cette veille saisonnière sera automatiquement désactivée le 31 août, sauf si des conditions météorologiques particulières justifient son maintien, rappellent les pouvoirs publics.

Pour mémoire, le PNC se structure en quatre niveaux de gestion.
 

Niveau 1

Ce niveau de veille saisonnière répond au niveau de vigilance verte pour le paramètre « canicule » de la carte de vigilance de Météo-France. Il correspond à la mise en œuvre, au niveau national, du :
 

– Système d’alerte canicule et santé (SACS). Celui-ci repose sur l’évaluation des risques météorologiques par Météo-France et des risques sanitaires par l’Institut de veille sanitaire (InVS), sur la base d’indicateurs de mortalité et de morbidité en lien avec la chaleur, suivis quotidiennement.

– Dispositif d’information et de communication, avec la diffusion de documents d’information à destination notamment du grand public, des professionnels et des établissements de santé, des collectivités locales et des associations. Le numéro vert du ministère de la Santé – 0 800 06 66 66 – est normalement activé le 21 juin, jour de l’été, « sauf prévisions saisonnières nécessitant une ouverture préalable », comme c’est le cas cette année.

 

Niveau 2

Ce niveau d’avertissement chaleur répond au niveau de vigilance jaune pour le paramètre « canicule » de la carte de vigilance de Météo-France. C’est une phase de veille renforcée permettant aux différents services de l’État de se préparer à une montée en charge en vue d’un éventuel passage au niveau 3 et de renforcer les actions de communication locales et ciblées (en particulier la veille de week-end et de jour férié).
 

Niveau 3

Le niveau 3 « alerte canicule » est déclenché par les préfets de départements, en lien avec les Agences régionales de santé (ARS), sur la base du passage en vigilance orange pour le paramètre « canicule » de la carte de vigilance de Météo-France. À ce niveau, des actions de prévention et de gestion sont mises en œuvre par les services publics et les acteurs territoriaux, « de façon adaptée à l’intensité et à la durée du phénomène ». De son côté, l’InVS analyse les indicateurs sanitaires en lien avec la chaleur, afin de détecter un éventuel impact de la canicule.
 

Niveau 4

Ce niveau de « mobilisation maximale » correspond à un passage en vigilance rouge pour le paramètre « canicule » de la carte de vigilance de Météo-France. Il est déclenché en cas de « canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable, avec apparition d’effets collatéraux dans différents secteurs ». Cette situation nécessite alors une mobilisation maximale et une coordination de la réponse de l’État, avec l’activation de la Cellule interministérielle de crise (CIC), qui regroupe l’ensemble des ministères concernés.

 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum