Une école pour l’élève

L’élève est au centre du système scolaire : qu’en est-il de cette exigence si souvent répétée ? Comment gérer des élèves si divers ? Des solutions qui ont fait leurs preuves sont envisageables, réponses adaptées aux demandes des familles, des élèves et aussi de l’institution. Chaque expérimentation doit être adaptée au contexte local mais dans le respect des textes réglementaires.

1 - Y a-t-il un métier d’élève ?

Être élève

Pendant toute sa scolarité, l’élève va s’inscrire dans ce qui peut ressembler à un véritable métier, repéré par des éléments particuliers qui sont :

  • Des moments d’apprentissages spécifiques qui sont consacrés : au fonctionnement dans la classe, aux règles de vie dans l’établissement et avec les différents partenaires.

  • L’acquisition de connaissances propres à développer de l’expérience face aux diverses situations rencontrées (dans ou hors la classe).

  • Le respect d’un cadre légal précisé et contrôlé par un règlement intérieur. Ce règlement qu’il devra signer est un véritable contrat de travail, qui engage l’élève à être présent, à rendre ses devoirs, à travailler, etc. Ce cadre passe en particulier par l’obligation d’un comportement très codifié pendant les heures en classe (ponctualité, règles à respecter pendant les cours, etc.).

On peut alors parler de « métier d’élève ». Ces éléments créant un cadre rigoureux, auquel l’élève devra se référer constamment.

Être élève hors du temps de classe

Le temps passé par nos élèves à l’intérieur de l’institution scolaire occupe un volume non négligeable de leur vie. En ne s’attachant qu’au niveau secondaire, au minimum sept années s’écoulent du collège au lycée. Pendant cette période, l’enfant, puis l’adolescent, traverse des moments essentiels à son développement physique et psychologique.

Il ne faut pas considérer que ce temps ne se limite qu’à des apprentissages, à des acquisitions de connaissances. Il comporte aussi de très nombreux moments consacrés à ce qui se passe en dehors des cours. Parfois qualifié de « périphérique » (sous-entendu, moins important), il remplit une part importante de la journée d’un élève.

Ce temps comprend :

  • des « rituels » : être à l’heure, justifier...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.

l'essayer, c'est l'adopter

Encadrer les élèves

Responsabilités, santé et psychologie des élèves, absentéisme, conduites déviantes, sorties scolaires, relations avec les familles.


Essai 5 jours