La question de la pauvreté des personnes en situation de handicap s’invite à l’ONU

Personnes handicapées

Les associations veulent influer sur les politiques nationales en matière de handicap afin de garantir une vie décente et digne à toutes les personnes en situation de handicap.

L’APF participe actuellement au Forum politique de haut niveau sur le développement durable, réuni à l’ONU du 10 au 19 juillet, sur le thème de « L’éradication de la pauvreté et la promotion de la prospérité dans un monde en mutation ». Pour la première fois, la pauvreté des personnes en situation de handicap est prise en compte, se félicite l’association. L’APF y défend les droits des personnes en situation de handicap vivant dans la précarité. Avec un objectif clairement affiché : « Zéro personne en situation de handicap sous le seuil de pauvreté ».

Pour l’association, les gouvernements doivent promouvoir « un développement durable et juste pour tous ne laissant personne de côté. » L’APF souhaite donc que ce Forum politique de haut niveau soit « une opportunité pour les États d’affirmer leur engagement d’apporter des réponses durables permettant de lutter contre la pauvreté des personnes en situation de handicap. »

Pour préparer ce Forum, l’APF a travaillé durant plusieurs mois avec l’Alliance internationale pour le handicap (IDA), qui regroupe les organisations de défense des droits des personnes en situation de handicap à l’échelle mondiale. Résultat : une contribution internationale s’appuyant sur les objectifs de développement durable fixés à l’Agenda 2030 et la Convention internationale des droits des personnes handicapées, élaborée par plus de 272 organisations, dont l’APF, doit être dévoilée. Elle a pour objectif d’influer sur les politiques nationales en matière de handicap, afin de garantir une vie décente et digne à toutes les personnes en situation de handicap.

Si l’annonce faite par le Premier ministre le 4 juillet d’une revalorisation de l’AAH pour 2018 – « sans préciser le montant », regrette l’association – « va dans le bon sens, cette mesure nécessite d’être complétée par un plan plus large de lutte contre la pauvreté, portant sur l’ensemble des difficultés rencontrées par les personnes en situation de handicap, tel que le met en perspective ce Forum politique de haut niveau sur le développement durable », conclut l’APF.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum