Le Premier ministre confirme la revalorisation à 900 euros de l’AAH

Personnes handicapées

Le montant mensuel de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) sera porté à 900 euros au 1er novembre 2019.

Le Premier ministre a tenu, le 20 septembre à l’Hôtel de Matignon, le premier Comité interministériel du handicap (CIH) du quinquennat, avec pour thème « Vivre avec un handicap au quotidien. » À cette occasion, Édouard Philippe a réaffirmé que la revalorisation de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) à 900 euros par mois figurait bien parmi les « grands objectifs à 5 ans » de son gouvernement en matière de handicap.

L’augmentation de l’AAH s’effectuera en deux étapes, à partir de 2018 :

  • Une « revalorisation exceptionnelle » de l’allocation viendra compléter la revalorisation annuelle d’avril, qui prendra en compte l’inflation anticipée, pour porter le niveau de l’AAH à 860 euros au 1er novembre 2018. Elle représentera un gain moyen de 48 euros mensuel pour 951 000 allocataires, annonce le gouvernement.
  • Une deuxième « revalorisation exceptionnelle » sera mise en œuvre au 1er novembre 2019 pour porter l’allocation à 900 euros. « Cette revalorisation massive devrait permettre à 34 000 nouveaux allocataires de percevoir l’AAH », prévoit le gouvernement.

Sur l’ensemble du quinquennat, cette mesure représente un effort cumulé de plus de 2 milliards d’euros. « Elle va permettre de réduire significativement la pauvreté subie des personnes handicapées », se réjouit le Premier ministre.

Pour mémoire, l’AAH est une prestation sociale destinée à garantir un minimum de ressources aux personnes handicapées pour faire face aux dépenses de la vie courante. À ce titre, elle est calculée de manière différentielle : son montant est égal à la différence entre les ressources de la personne et le minimum garanti, qui sera donc fixé à 900 euros par mois pour une personne seule au terme de la revalorisation. En l’absence totale de ressources propres, le montant de l’allocation est égal au niveau garanti, lui-même modulé en fonction de la composition familiale.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum