« Rendre plus sexy l’achat public »

Achats

Entretien avec Nadia Adjmi, experte en achats publics et formatrice chez Weka

 Weka.fr : Nadia Adjmi, vous coordonnez et animez le cycle de formation Acheteur public : de la passation à l’exécution de la commande publique. Quel en est l’objectif ?

Nadia Adjmi : Professionnaliser les acheteurs publics, qu’ils soient en prise de poste ou déjà en poste, qu’ils travaillent pour l’État, une collectivité territoriale, une société ou un établissement public. L’idée est d’en faire de véritables acheteurs, force de proposition, à travers les multiples outils que recèle le code des marchés publics. Et ainsi d’atteindre un niveau de professionnalisation supérieure : la connaissance de marché « fournisseurs », l’analyse des coûts, l’optimisation des achats et, en bout de chaîne, la satisfaction des utilisateurs.

Weka : Il y a un vrai besoin, une vraie demande ? 

Nadia Adjmi : Oui, en particulier dans les ministères qui veulent recentrer les achats au cœur des services et donc former leurs agents, le service achats n’étant plus qu’un appui. Cette polyvalence devrait favoriser une démarche « acheteur » plutôt qu’une démarche juridique : qui mieux que le technicien d’un service donné connaîtra les marchés correspondant à son domaine d’intervention ?

Un élu me disait que les marchés publics n’étaient « pas très sexy ». L’idée est de les rendre plus sexy, car l’achat public, c’est aussi savoir transformer son organisation, dépasser la barrière juridique et s’interroger sur l’opportunité d’externaliser ou pas telle action, de revoir la stratégie de son service, de changer les comportements, notamment d’intégrer une démarche de développement durable, le tout à travers les achats publics.

 Weka : Comment s’articule ce cycle de formation ? 

Nadia Adjmi : Il s’étale sur six mois (ndlr : en 9 sessions de 2 ou 3 jours), et suit les thématiques suivantes : le cadre générale des marchés publics, la réglementation propre à chaque type de marché public, l’identification des procédures étape par étape, le choix des montages contractuels, la détermination des besoins, la maîtrise de l’ensemble des paramètres d’analyse des candidatures et des offres, la négociation avec les entreprises, la comptabilité publique, les mécanismes de garanties financières et le règlement final, et enfin, les litiges et contentieux.

Weka : Vous animez également une formation concernant les marchés publics de travaux. Pourquoi sont-ils spécifiques ?

Nadia Adjmi : Parce qu’il n’y a pas que l’aspect exécution, mais bien toute la préparation en amont, les études de faisabilité, l’analyse des besoins, etc., qui sont des étapes fondamentales puisqu’elles déterminent la réussite ou non du projet. Une fois le marché de maîtrise d’œuvre achevé commence le marché de travaux. Le maître d’ouvrage doit alors piloter différents acteurs pour que l’opération aboutisse dans les délais et pour le prix de départ, en veillant à respecter de nombreuses réglementations : voirie, assurances, etc.

S’il s’agit d’un bâtiment, c’est un projet qui a une durée de vie. Il faut donc l’exploiter du mieux que possible. Par exemple concernant la réduction de consommation des fluides, il faut y penser dès l’étude de programmation.

Weka : Ces aspects sont traités dans la formation ?

Nadia Adjmi : Oui, ainsi que les différents modes de marchés publics, les marchés à tranches, le phasage, les marchés plus ponctuels, à bons de commande. Ou encore les obligations du maître d’œuvre, les aspects techniques, financiers, administratifs.

Cette formation s’adresse à tous les profils, des agents de services marchés publics aux ingénieurs, bureaux d’études ou encore architectes.

Nadia Adjmi

Juriste de formation, spécialisée en finances publiques, Nadia Adjmi a travaillé une dizaine d’années en collectivité territoriale avant de se consacrer à la formation et l’assistance à l’achat public, notamment chez Weka formation.

Elle revendique une approche de l’achat public ne se limitant pas à l’aspect juridique mais interrogeant l’efficience de l’achat et l’organisation des services.

 

 

Prochaine session du cycle Acheteur public : de la passation à l’exécution de la commande publique le 1er novembre 2012.

Prochaine session de la formation Les fondamentaux des marchés publics de travaux les 15 et 16 novembre 2012.

Renseignements et inscriptions au 01 53 35 20 25 ou à formation@weka.fr

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum