Aide à domicile : nouveau cri d’alerte des associations

Aide à domicile

17 organisations du secteur de l’aide à domicile lancent un appel aux pouvoirs publics pour l’adoption de « mesures d’urgence », afin de sauver les services d’aide à domicile à but non lucratif.

« Depuis plus d’un an, nous alertons les pouvoirs publics sur la gravité de notre situation économique et financière ». Situation fortement aggravée par la suppression, dans la loi de finances 2011, des exonérations des charges sociales dites « service à la personne », ont à nouveau déclaré, mi-février, 17 organisations du secteur de l’aide à domicile (Adessa A Domicile, ADMR, AD-PA, Aînés Ruraux, APF, CFPSAA, Croix-Rouge française, Familles Rurales, FNAAFP-CSF, Fnadepa, Fnapaef, Fnaqpa, Mutualité Française, UNA, Unccas, Uniopss, USB-Domicile). Courriers, interpellations, conférence et communiqués de presse, échanges…, « il ne se passe rien de concret du côté des pouvoirs publics pour faire face aux urgences », se désolent ces associations et fédérations.

Elles appellent donc les pouvoirs publics « à agir, maintenant, en prenant les mesures d’urgence qui s’imposent, sans attendre la fin de la consultation sur la dépendance ». Et les 17 organisations de s’interroger : « les pouvoirs publics veulent-ils anéantir les services d’aide à domicile à but non lucratif, en les abandonnant aux lois du marché ? ».

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum