Fonds d’urgence pour l’aide à domicile : les associations se disent soulagées

Aide à domicile

L’annonce mercredi par le gouvernement du déblocage de 50 millions d’euros en faveur des services d’aide à domicile a été reçue comme un « soulagement » par les associations du secteur, en grande difficulté financière.

Le gouvernement va déposer en fin de semaine un amendement au projet de budget de  Sécurité sociale (PLFSS) pour allouer cet argent en 2013 aux services d’aide à domicile (aux familles, aux personnes âgées et handicapées). Il s’agissait « d’une demande ancienne de l’association », s’est félicité jeudi 11 octobre l’AD-PA (Association des directeurs des maisons de retraites et de services à domicile).

L’AD-PA « souhaite néanmoins que les organisations professionnelles soient mieux associées aux décisions des autorités de santé et que les nécessaires restructurations à prévoir soient échelonnées dans le temps », précise l’association.

C’est « un soulagement pour un secteur fragilisé depuis trois ans », a aussi réagi la fédération Adessa à domicile dans un communiqué, rappelant que sur les deux dernières années, 8 000 emplois ont été supprimés. « Ce fonds doit permettre aux services de passer un cap difficile. Le temps de mettre en œuvre au plus vite une réforme générale de l’aide à l’autonomie », a-t-elle poursuivi.

Le fonds « apporte une bouffée d’oxygène et un espoir aux services d’aide, à leurs salariés, à leurs responsables et à leurs bénéficiaires », avait aussi estimé mercredi l’UNA, réseau d’aide à domicile.

« Au-delà de cette bonne nouvelle, l’UNA reste vigilante sur les modalités d’attribution de ce fonds d’urgence », a-t-elle ajouté, tout en s’inquiétant des freins à la mise en œuvre de la nécessaire « professionnalisation du secteur ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum