« La communication, un enjeu stratégique »

Communication

Pour tout comprendre

La-communication-un-enjeu-strategique

Entretien avec Bruno Cohen-Bacrie, coordinateur de Réussir sa communication locale et directeur de la communication d’Échirolles.

Weka : Qui êtes-vous Bruno Cohen-Bacrie ?

Bruno Cohen-Bacrie : Je suis directeur de la communication de la ville d’Échirolles, qui compte 36 000 habitants, dans l’agglomération grenobloise. Titulaire d’un DESS en communication politique et animation locale, je participe à plusieurs publications, comme le Journal des maires, sur les questions relatives à la communication.

J’essaie donc d’avoir un regard distancié vis-à-vis de la pratique. J’ai la chance de travailler dans une commune qui fait de la communication un véritable enjeu, qu’il s’agisse de la valorisation du développement durable – nous avons publié un Agenda 21 des nouvelles technologies, notre site internet citoyen est labellisé cinq @ – ou de la démocratie participative, que nous essayons de valoriser dans nos différents outils.

Nous avons ainsi publié un mode d’emploi ludique de la démocratie citoyenne à Échirolles, sous la forme d’un plateau de jeu dans l’esprit d’un « Trivial pursuit ». C’est dire combien l’innovation nous est chère.
 

Weka : En quoi maîtriser sa communication est-il si important aujourd’hui pour les collectivités territoriales ? Qu’est-ce qui caractérise leur communication ?

Bruno Cohen-Bacrie : La communication territoriale se distingue au moins sur deux aspects importants : elle s’adresse à des citoyens, et non à des consommateurs, et sa dimension de proximité lui est essentielle.

À notre époque, la communication est un enjeu stratégique pour tout le monde, à plus forte raison en temps de crise. Et donc pour les collectivités territoriales, qui doivent notamment faire preuve de transparence sur leur usage de l’argent public. Si l’on veut associer les citoyens au processus de décision, il est nécessaire de mettre en œuvre une communication stratégique.

On note ainsi une réelle professionnalisation du métier depuis plusieurs années. De nouvelles règles sont apparues avec un cadre juridique plus abouti (communication en période électorale, marchés publics, éco-communication…). L’acte fondateur a été la décentralisation, qui a permis à la communication locale de se développer.

Les années 1990 ont marqué un tournant, un retour à plus de rigueur, et ont favorisé l’émergence d’une communication aujourd’hui arrivée à maturité. Dans une période où les moyens se réduisent, la qualité de l’information est réelle, et l’effort de transparence important. Il nous faut concilier rigueur et imagination au service du citoyen.

Et puis bien sûr, nous vivons une période dans laquelle un certain nombre de nouveaux médias tendent à se développer, comme les réseaux sociaux dont l’impact à terme est sûrement loin d’être négligeable.
 

Weka : Vous coordonnez le service documentaire Réussir sa communication locale, à paraître aux Éditions Weka en mars. Qu’apporte-t-il de nouveau ?

Bruno Cohen-Bacrie : Ce service se distingue par un choix de thèmes correspondant précisément aux attentes des chargés ou des directeurs de la communication, sans pour autant éluder l’approche stratégique. Nous traitons de thèmes très concrets autour des problématiques du moment tout en offrant des conseils et des outils utiles sur la dimension métier ou juridique.

De plus, les auteurs, représentatifs des collectivités de tous types et de toutes tailles, apportent une expertise intéressante et complémentaire.

Le communicant public trouve ainsi la réponse à des problématiques « métier ». Voici quelques exemples de thèmes traités : communication en période électorale, spécificité des petites villes, mise en place d’un plan de communication, utilisation des réseaux sociaux, communication sur le développement durable, etc.

Les questions pratiques sont traitées avec précision par des acteurs de terrain au travers d’un rubricage efficace. Réussir sa communication locale est un service documentaire inédit et complet qui doit permettre à chacun de trouver les bonnes réponses à nombre de questions. L’ouvrage intègre notamment la diminution des budgets pour proposer des pistes de réflexion adaptées à tous les types de collectivités. C’est un des axes que nous avons privilégié pour proposer une approche réaliste et « reproductible ».
 

Posté le par

Pour tout comprendre

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum