Cantine scolaire: des écologistes réclament des alternatives aux protéines animales

Éducation

Dans une lettre adressée le 21 décembre à Luc Chatel, un groupe de parlementaires écologistes demande la suspension du décret et de l’arrêté sur la qualité nutritionnelle des repas dans les cantines scolaires.

Les parlementaires veulent qu’une concertation soit engagée rapidement concernant les textes publiés au BO en octobre sur la qualité nutritionnelle des repas. Ce qui crée l’émoi est le fait que le plat protidique soit désigné comme le « plat principal à base de viandes, poissons, œufs, abats ou fromages », donc uniquement à base de protéines d’origine animale. Les écologistes voudraient, eux, que les recommandations émises en 2011 par le Groupe d’études de marchés de la restauration collective et de la nutrition (GEMRCN), soient elles aussi prises en compte à savoir que les protéines végétales puissent être considérées comme alternatives possibles aux protéines animales.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum