CPE: «Ce qui est nouveau, c’est l’environnement dans lequel il travaille»

Éducation

Le Conseiller principal d’éducation (CPE) se trouve à la croisée des chemins entre élèves, administration et enseignants. Une place essentielle, qui n’est pas toujours facile à comprendre. Pour mieux l’appréhender, les éditions Weka publient un guide sur les pratiques de cette profession, qui paraît aujourd’hui. Patrice Pelpel* en est le coordinateur.

Weka : Patrice Pelpel, pouvez-vous nous présenter ce guide ?

Patrice Pelpel : Il s’agit d’une réactualisation d’un précédent ouvrage, paru en 1997 aux éditions Weka. Il a été modifié sur le fond, en tenant compte des nouvelles réglementations, mais aussi sur la forme, avec par exemple un système de « fiches pratiques » qui le rend plus opérationnel. Il comprend dix parties, que l’on peut recouper en trois grands axes.

L’environnement professionnel du CPE tout d’abord, où sont présentés ses rapports avec le proviseur, les enseignants et les assistants d’éducation. Vient ensuite une analyse de son « identité professionnelle », de la préparation au concours à ses attributions. Enfin, ce guide expose les outils dont le CPE dispose pour prendre en charge ses fonctions et gérer au mieux ses relations avec ses partenaires et les familles de ses élèves.

Weka : Pourquoi avoir décidé d’une telle réactualisation aujourd’hui ?

Patrice Pelpel : Sur le plan statutaire, la fonction de conseiller principal d’éducation n’a pas fondamentalement changé. Ce qui est nouveau, c’est l’environnement dans lequel il travaille. Les élèves sont différents, des phénomènes de violences ont émergé depuis quelques années, rendant la mission du CPE plus compliquée qu’à l’époque où il était simple surveillant général.

Aujourd’hui, sa tâche est multiforme. Il se retrouve souvent confronté à un problème d’identité : ce n’est pas toujours évident pour lui de trouver sa place auprès de ses collègues enseignants et de sa direction. Ce guide peut l’aider à comprendre ce positionnement.  

Weka : Qui sont les auteurs de ce guide ?

Patrice Pelpel : Il s’agit d’une équipe de professionnels, réunis autour d’une même thématique. Certains d’entre eux sont maintenant chefs d’établissement, après avoir été conseillers principaux d’éducation ou enseignants, comme c’est le cas de François Albaret. Ils ont tous une très bonne expérience du terrain.

Weka : En quoi cet ouvrage se démarque-t-il des autres abordant le même sujet ?

Patrice Pelpel : Ce guide fait bien plus que présenter une fonction, il propose des « connaissances utiles » décrivant les différents modes opératoires du conseiller principal d’éducation. De plus, grâce à l’outil web, une mise à jour en temps réel est prévue tous les mois. Il n’y a pas d’équivalent sur le marché.

Pour aller plus loin :
Commandez l’ouvrage Pratiques du conseiller principal d’éducation
L’avenir des CPE «dépendra des résultats de l’élection présidentielle» (article du 9 mars 2012)
CPE : quoi de neuf ? (article du 11 janvier 2012)

*Patrice Pelpel est agrégé de philosophie, docteur en sciences de l’éducation et habilité à diriger des recherches. Universitaire, il possède une longue expérience de la formation initiale et continue des enseignants, des CPE et des formateurs. Membre de plusieurs équipes de recherche, il a publié de nombreux ouvrages de référence sur l’histoire de l’enseignement et la formation des personnels, notamment Se former pour enseigner (Dunod), Histoire de l’enseignement technique (Hachette/L’Harmattan), Apprendre et faire (L’Harmattan), Accueillir, former, accompagner des enseignants (Chronique sociale). Il coordonne également aux éditions Weka Diriger et gérer un établissement scolaire et Guide pratique des personnels de direction.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum