Défenseur des enfants : revirement de situation

Éducation

Alors que le 2 juin dernier, les sénateurs avaient rétabli l’indépendance du défenseur des enfants, l’Elysée a exigé et obtenu, dès le lendemain, un nouveau vote qui maintiendra la mise sous tutelle de ce dernier.

A cause du nouveau texte gouvernemental, les attributions du Défenseur des enfants sont clairement sous la coupe d’un « Défenseur des droits » aux attributions plus larges. Ainsi, en revenant sur le premier vote émis, le Sénat fait volte-face et porte un mauvais coup à l’autonomie et à l’indépendance de cette instance.
De toutes parts, les critiques fusent. Le Sgen-CFDT parle de « déni de démocratie ». Quant au Se-Unsa, il évoque un « insupportable acharnement ».
La pétition initiée il y a quelques mois reprend tout son sens à la lumière de cette nouvelle mesure.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum