Des nuages sur l’avenir de l’enseignement professionnel public

Éducation

C’est ce qu’on pourrait craindre suite aux déclarations de Nicolas Sarkozy, le 18 octobre, dans un lycée professionnel de Nice. Le Président veut inclure de l’apprentissage obligatoire au bac pro.

Le Président missionne ainsi son ministre de l’Education nationale pour que l’apprentissage représente une année entière dans le cursus de 3 ans du bac professionnel. Conséquence directe qui a fait réagir les syndicats dont le SE-Unsa : cette mesure entraînerait des suppressions de postes d’enseignants en grand nombre mais aussi, d’un point de vue carte scolaire, ferait disparaître de la carte de nombreux lycées professionnels. Cette annonce sonne faux avec le discours de façade qui tend à redorer l’image de la voie professionnelle, la faisant passer pour une « voie d’excellence ». Alors pourquoi cette volonté de la dynamiter ? D’autant que sur cette question, la formation bac pro sous statut scolaire public fait la part belle aux périodes de stages en entreprise (jusqu’à 22 semaines).

En savoir plus
Lire le communiqué du SE-Unsa
http://www.se-unsa.org/spip.php?article3920

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum