La déscolarisation touche un adolescent sur cinq dans le monde

Éducation

L’Unesco observe, dans une étude réalisée au niveau mondial et rendue publique en mars 2010, qu’un adolescent sur cinq n’est pas scolarisé et que les filles sont plus touchées que les garçons par cette déscolarisation…

« Comme la réalisation de l’objectif de l’enseignement primaire universel à l’horizon 2015 progresse, cela entraîne une pression accrue sur l’enseignement secondaire. Il est donc nécessaire de mieux surveiller l’exclusion de l’enseignement secondaire inférieur », affirme l’Unesco dans une récente étude intitulée Les adolescents non scolarisés.

Elle estime à 71 millions le nombre d’adolescents exclus du niveau collège à l’échelle mondiale. L’Asie du Sud et de l’Ouest et l’Afrique subsaharienne représentent un total combiné de 70 % de tous les adolescents non scolarisés de ce groupe d’âge. L’Asie de l’Est et Pacifique (15 %) et, dans une moindre mesure, les États arabes (6 %) connaissent aussi ce phénomène. « Il s’agit là d’un contraste frappant par rapport à l’Amérique latine et les Caraïbes, à l’Europe centrale et orientale, à l’Asie centrale, de même qu’à l’Amérique du Nord et l’Europe occidentale, où le nombre d’adolescents non scolarisés pour chaque région compte pour 3 % ou moins du total mondial », constate l’Unesco.

Selon l’organisation internationale, les adolescentes sont davantage exclues du système scolaire. Elles représentent, en effet, 54 % des jeunes non scolarisés, avec des écarts très forts d’un pays à l’autre.

On note, cependant, des évolutions positives : même important, le nombre d’adolescents non scolarisés est en réduction rapide. À l’échelle mondiale, il est passé de 25 % à 18 % entre 1999 et 2007.

Pour en savoir plus :

Téléchargez le document au format pdf Les adolescents non scolarisés , Unesco, 2010

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum