Guadeloupe : la justice ordonne la réouverture d’écoles maternelles et primaires

Éducation

La justice a ordonné le 5 juin 2020 la réouverture d’écoles maternelles et primaires dans la ville de Saint-Claude (commune de la Basse-Terre) en Guadeloupe, a-t-on appris lundi 8 juin 2020 de sources concordantes.

La décision en référé, prise après la saisine du tribunal administratif par un parent d’élève, a été rendue dans un contexte tendu entre certaines municipalités de l’archipel, le préfet et le recteur alors que la majorité des écoles de Guadeloupe n’ont pas rouvert suite au déconfinement.

Réagissant lors d’une conférence de presse, le maire de la commune, Élie Califer, a évoqué la possibilité de faire un recours contre la décision « au nom du principe de libre administration des collectivités territoriales, consacré par l’article 72 de la Constitution et compte tenu des conséquences manifestement excessives ».

Il a toutefois rappelé que « la ville est en passe d’ouvrir ses écoles au terme de démarches permettant précisément le respect du protocole sanitaire édicté », ajoutant avoir attendu certains équipements comme « des lave-mains » et tenu une réunion, vendredi 5 juin 2020, avec les parents d’élèves, en vue de la réouverture prochaine. Une réunion doit d’ailleurs avoir lieu le 10 juin avec l’inspecteur de circonscription, a indiqué un collaborateur du maire à l’AFP.

Selon les médias locaux, l’ordonnance du tribunal administratif « enjoint » au maire d’ouvrir les écoles « dans un délai de trois jours sous astreinte de 1 000 euros par jour de retard ».

Cette décision de justice intervient alors qu’un bras de fer s’est engagé entre le préfet, le recteur et les municipalités de Guadeloupe qui, en grande majorité, avaient décidé le 4 mai, en conférence territoriale de l’action publique, de ne pas rouvrir les établissements scolaires avant septembre 2020, au motif que « les conditions n’étaient pas réunies pour une rentrée dès le 11 mai ».

De leur côté, le recteur et le préfet avaient, le 2 juin, envoyé un courrier « à tous les maires de Guadeloupe, qui ont décidé de ne pas ouvrir leurs écoles », les mettant « en demeure » de définir pour le 6 juin les modalités d’accueil dans les établissements scolaires maternelles et élémentaires.

Plusieurs maires maintenaient encore leur position exprimée dans les médias locaux, en fin de semaine.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article