Inauguration du premier établissement de réinsertion scolaire

Éducation

Luc Chatel a inauguré, lundi 13 septembre, le premier établissement de réinsertion scolaire (ERS) dans les Alpes-Maritimes, en présence de Christian Estrosi, maire de Nice, et Éric Ciotti, président du conseil général. Le ministre de l’Éducation nationale a insisté sur l’intransigeance du gouvernement vis-à-vis de la violence «  ».

La création d’établissements de réinsertion scolaire (ERS) a été annoncée au printemps 2010, en clôture des États généraux de la sécurité à l’école. Ce nouveau dispositif est destiné à accueillir des élèves ayant fait l’objet de plusieurs exclusions scolaires.

L’ERS de Saint-Dalmas-de-Tende accueille 13 élèves « perturbateurs ou décrocheurs » de 4e et de 3e. Trois millions d’euros ont été investis dans ce projet par le conseil général. Le coût est de 15 000 euros par élève pour le ministère de l’Éducation nationale. Selon Luc Chatel qui justifie la mise en place de ce « maillon » qui faisait défaut jusqu’alors au système scolaire, « il fallait sortir [ces élèves] de leur établissement classique et, en même temps, les préparer à revenir dans le système traditionnel, il ne s’agit pas de les abandonner ».

Le dispositif va maintenant s’étendre, dans les prochaines semaines, via l’ouverture d’une dizaine d’établissements du même type, l’objectif étant d’en créer 20 d’ici la fin de l’année scolaire.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum