Le « coût d’entrée » pour les profs débutants, qui travaillent plus

Éducation

Les professeurs débutants du primaire et du secondaire payent un « coût d’entrée dans le métier », travaillant plusieurs heures de plus par semaine que leurs collègues plus chevronnés, notamment pour préparer les cours, selon deux études publiées vendredi par le ministère de l’Éducation nationale.

En 2010, les enseignants du primaire enseignant à temps complet ont déclaré travailler en moyenne 44 heures par semaine, dont 25H30 devant élèves et 18H30 pour d’autres activités (préparation des cours, corrections, rencontres avec les parents, réunions avec les collègues, conseils d’école), selon une note de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP). Ce temps de travail monte à 52 heures par semaine pour les instituteurs débutants, dix heures de plus que leurs collègues plus aguerris. Car les plus jeunes consacrent sept heures supplémentaires à la préparation des cours, une heure de plus à la correction, deux heures de plus à la documentation. « Les enseignants du premier degré doivent maîtriser un ensemble de disciplines et la polyvalence exigée peut être source de difficultés pour certaines d’entre elles », avance la DEPP.

De même, dans le secondaire, les enseignants de moins de 30 ans déclarent travailler en moyenne plus de 45 heures par semaine, contre 41 heures (la moitié devant élèves) pour l’ensemble des profs de collège et lycée à temps complet, précise une autre note publiée vendredi. « Pour les plus jeunes, la différence de temps de travail se situe surtout sur le temps de préparation de cours extrêmement élevé (plus de 10 heures par semaine) », indique la DEPP.

En revanche, les enseignants du secondaire âgés de 30 à 34 ans affichent un temps de travail inférieur à celui de leurs cadets (8 heures de moins) comme de leurs aînés (5 heures de moins), constaté essentiellement chez les femmes et expliqué par « la présence dans le ménage d’enfants en bas âge ». « Cette différence se concentre presque totalement sur le temps de travail hors élèves », autrement dit la préparation des cours et les corrections.

Par ailleurs, les professeurs de primaire comme de secondaire déclarent consacrer plusieurs jours de vacances scolaires par an à travailler : 20 jours par an en primaire (27 pour les plus jeunes), dont la moitié pendant les congés d’été ; 18 jours dans le secondaire (plus de 25 jours pour les plus jeunes).

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Pour en savoir plus :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum