Les heures de cours dans les pays de l’OCDE

Éducation

Dans une note qui accompagne la publication de la 21e édition des « Regards sur l’éducation », l’OCDE se livre à une étude des volumes d’heures de cours dans le primaire et le secondaire, dans les pays membres. La France se situe, en la matière, au-delà de la moyenne.

En moyenne, dans les pays de l’OCDE, le temps total d’instruction dans l’enseignement primaire s’établit à 802 heures par an en moyenne (864 heures en France). Au collège, ce temps annuel atteint 1 081 heures en France, contre 924 heures en moyenne dans l’OCDE.

La répartition hebdomadaire et journalière

En France, ces heures de cours sont réparties sur un nombre de jours « restreint » : 141 contre 185 en moyenne dans les autres pays de l’OCDE. Ainsi, en France, les journées de cours durent 6 heures en moyenne dans l’enseignement primaire, alors que dans la plupart des pays, les enseignants sont tenus de dispenser entre 3 et 6 heures par jour.

À l’heure où l’école primaire française enclenche une réforme de la semaine scolaire (en gardant le même volume de 24 heures de cours), Éric Charbonnier, analyste à la division des indicateurs et analyses de l’OCDE, montre que d’autres pays se sont engagés pleinement vers une réduction des heures de classe par jour au profit de plus de jours travaillés dans la semaine. C’est le cas de la Corée, qui figure dans le trio de tête de Pisa avec Shanghai et la Finlande : les enseignants y donnent en moyenne 3,7 heures de cours par jour et cela sur 5,5 jours par semaine.

La répartition des matières/disciplines

  • En primaire

Si, dans l’OCDE, c’est aux cours de lecture, d’expression écrite et de littérature qu’est consacrée la plus grande part du programme, il faut noter que cela varie considérablement d’un pays à l’autre. En France, c’est sur les mathématiques et la compréhension de l’écrit que l’on se concentre le plus. C’est en France, en Hongrie et au Mexique, que la lecture, l’expression écrite et la littérature représentent, le plus fort pourcentage du temps d’instruction obligatoire (plus de 30 %).

  • Au collège

En moyenne dans l’OCDE, au niveau du collège, le programme obligatoire est constitué à 43 % de trois matières : la lecture, l’expression écrite et la littérature (16 %), les langues étrangères modernes (14 %) et les mathématiques (13 %).

La concentration sur les fondamentaux est-elle judicieuse ?

En France, on peut se poser cette question au vu du mauvais classement dans les évaluations internationales. Éric Charbonnier préconise, quant à lui, de lutter contre « l’échec scolaire grandissant dans les établissements scolaires difficiles », contre le redoublement et d’accompagner les enseignants vers l’individualisation des enseignements.

Pour en savoir plus:

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum