Nicolas Sarkozy annonce des mesures contre la violence à l’école et l’absentéisme des élèves

Éducation

Le président de la République, au lendemain des élections régionales et au sortir du Conseil des ministres du 23 mars 2010, décrète la tolérance zéro pour les actes de violence scolaire.

Dans son discours du 24 mars, le chef de l’État a évoqué, parmi ses priorités, la violence à l’école et l’absentéisme des élèves.

« Trop longtemps on a toléré que la violence pénètre à l’école,(…) que le mérite ne soit plus récompensé.[…] Trop longtemps nous avons supporté les atteintes à la laïcité,(…) l’irresponsabilité de certains parents qui ne s’occupent pas de l’éducation de leurs enfants. Ce n’est plus supportable », a-t-il déclaré. Une nouvelle agression de professeur dans un établissement scolaire du Val-de-Marne survient le jour même où Nicolas Sarkozy reconnaît ne pas avoir jugulé la montée de la violence dans les établissements scolaires. Il préconise un accompagnement spécifique des jeunes « qui ne peuvent pas suivre une scolarité normale » dans des établissements adaptés. Luc Chatel a, quant à lui, réaffirmé que les états généraux de la sécurité à l’école, qui vont avoir lieu les 7 et 8 avril, permettront de répondre à ces questions.

Nicolas Sarkozy a également évoqué la suppression des allocations familiales afin de lutter contre l’absentéisme scolaire et de responsabiliser les parents défaillants.

Pour en savoir plus :

Le discours du 24 mars 2010 du président de la République

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum