Publication des indicateurs des résultats 2010 des lycées

Éducation

Le ministère de l’Éducation nationale a publié sur son site, le 30 mars 2011, les indicateurs de résultats des lycées 2010. Trois statistiques sont ainsi rendues publiques : le taux de réussite au baccalauréat, le taux d’accès de seconde et de première au baccalauréat, la proportion de bacheliers parmi les sortants. Tous les lycées d’enseignement général et technologique, et tous les lycées professionnels (publics et privés sous contrat) sont concernés.

La raison d’être de cette publication des indicateurs est double :

  • Disposer d’un outil interne d’évaluation, et donc de pilotage, afin de mesurer les résultats au lycée mais aussi de mettre en œuvre des remédiations si nécessaire.
  • Rendre des « comptes » sur l’efficacité du système éducatif, du service public.

Les indicateurs

Les trois indicateurs ont été établis à partir des résultats des élèves au baccalauréat et des données liées au déroulement de leur scolarité. Il s’agit du taux de réussite au baccalauréat, du taux d’accès de seconde et de première au baccalauréat et de la proportion de bacheliers parmi les sortants.

Évaluation de l’action des lycées

La question est de mesurer la valeur ajoutée d’un lycée par rapport au niveau initial des lycéens. Deux hypothèses sont alors possibles :

  • Les élèves, lors de leur entrée au lycée, possédaient déjà les outils nécessaires qui leur ont permis d’obtenir le bac.
  • C’est l’établissement qui a mis en place les conditions nécessaires à l’obtention du bac pour les élèves moins bien « dotés ».

Nouvelles données prises en compte

Depuis 2008, le niveau scolaire des élèves à l’entrée au lycée est pris en compte pour appréhender la valeur ajoutée des lycées. Il est mesuré par les notes obtenues à l’écrit au diplôme national du brevet (DNB). Cette évolution ne concerne que les lycées d’enseignement général et technologique.
Par ailleurs, la dimension sociodémographique est désormais intégrée car on sait bien que le milieu dans lequel évoluent les élèves a un fort impact sur leur réussite scolaire.

Enfin, le ministère précise que les indicateurs ne peuvent être appréhendés séparément les uns des autres au risque de dénaturer la vision d’ensemble des différents éléments concourant à l’analyse des résultats d’un lycée. Anticipant les critiques visant à contester une sorte de palmarès des établissements, donc une mise en concurrence, le ministère précise en toutes lettres : « Il serait dangereux de n’utiliser qu’une partie de ces indicateurs sans en fournir les termes pour établir des palmarès ou faire des comparaisons. »

Pour en savoir plus :

Les résultats des lycées
 

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum