Renforcer la lutte contre le décrochage scolaire

Éducation

L’État et l’ARF viennent de signer un protocole d’accord pour la prise en charge des jeunes sortant de formation initiale sans qualification.

Au cœur de l’été, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et le vice-président de l’Association des régions de France (ARF) ont signé, le 29 juillet, un protocole d’accord entre l’État et l’association pour la prise en charge des jeunes sortant de formation initiale sans qualification. Ce protocole s’inscrit dans le cadre du plan national « Tous mobilisés pour vaincre le décrochage », présenté par Najat Vallaud-Belkacem le 21 novembre 2014. Fruit d’une démarche commune engagée depuis un an par l’État et l’ARF, il s’intègre comme une partie de l’accord cadre État/Région du 28 novembre 2014 portant sur la généralisation du service public régional d’orientation (SPRO) et de la prise en charge des jeunes sortant de formation initiale sans qualification.

Avec ce plan, le gouvernement s’est fixé « deux objectifs clairs », en partenariat avec les collectivités. À savoir :

  • Prévenir plus efficacement le décrochage, afin de diviser par deux le nombre de jeunes sortant sans qualification du système éducatif d’ici 2017.
  • Faciliter le retour vers l’école ou l’accès à l’emploi des jeunes ayant déjà décroché.

Au-delà des actions de prévention menées, « il est important que le ministère de l’Éducation nationale, le service public de l’emploi et les régions agissent ensemble pour apporter des réponses concrètes aux jeunes qui quittent l’école sans diplôme et sans un niveau suffisant de qualification », assurent les signataires du protocole. Sa signature marque l’aboutissement des échanges et travaux ayant eu lieu au niveau national et dans les territoires, depuis plusieurs mois.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum