La rentrée scolaire placée sous le signe de la sécurité des établissements

Éducation

Les équipes mobiles de sécurité installées depuis 2009 ont, selon Luc Chatel, fait la preuve de leur importance, les jugeant désormais « » pour contrer la violence dans les établissements scolaires. C’est ce qu’il a prétendu lors du troisième séminaire national de formation de leurs responsables, le mercredi 25 août 2010.

Les équipes mobiles de sécurité (EMS) sont composées pour moitié de personnels de l’Éducation nationale et, pour autre moitié, de policiers et de gendarmes. Elles ont pour mission d’assurer la prévention et la gestion de crise afin d’améliorer le traitement de la violence en milieu scolaire.

Faisant le bilan de plus de 7 500 interventions (prévention, gestion immédiate de crise, accompagnement des personnels, formation ou information) l’an dernier, Luc Chatel veut donner aux EMS un nouvel élan. En effet, le ministre de l’Éducation nationale veut en faire le « cœur de la politique de sécurité en milieu scolaire ». Pour autant, les 500 postes annoncés en septembre 2009 n’ont pu être pourvus, alors qu’une EMS avait été créée dans chaque académie. En cette rentrée 2010, le ministre compte bien remédier à cela. Il a notamment décidé de « renforcer celles des 10 académies où il y a le plus de besoins ».

Équipes mobiles de sécurité réunies, sanctions disciplinaires modifiées, dispositif CLAIR explicité… les interventions médiatiques de Luc Chatel, ces derniers jours, ont en commun une volonté d’expression offensive sur les questions de lutte contre la violence à l’école. Restera à le traduire dans les faits.

Pour en savoir plus :


Intervention de Luc Chatel devant les responsables des EMS

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum