Rythmes scolaires : les animateurs entrent en rébellion

Éducation

Un collectif composé d’organisations syndicales et d’acteurs de l’animation proteste contre le projet de réforme de l’encadrement des activités périscolaires, dans la suite de la nouvelle semaine scolaire à l’école primaire.

Cet article fait partie du dossier :

Éducation RYTHMES SCOLAIRES : UNE EXPÉRIMENTATION À PÉRENNISER Voir le dossier

Lors de l’assemblée plénière du Conseil national de l’Éducation populaire et de la jeunesse (CNEPJ) réuni le 17 mai 2013, le collectif a attaqué particulièrement le projet d’arrêté instaurant une dérogation aux règles d’encadrement dans les accueils de loisirs.

Pourquoi ? Il prévoit la possibilité de confier la direction des accueils périscolaires à un stagiaire BAFD, dans l’objectif de « faciliter la mise en place des nouveaux rythmes éducatifs ».

De ce fait, les fonctions de direction ne seraient plus réservées aux personnes titulaires de diplômes de l’animation.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum