Sanctions disciplinaires : la FCPE et l’UNL maintiennent la pression

Éducation

Le prochain Conseil supérieur de l’éducation (CSE) doit examiner le texte sur les sanctions disciplinaires, déjà présenté le 1 juillet 2010 à l’ensemble des membres de cette instance. Malgré la levée de boucliers, le ministère de l’Éducation nationale maintient l’examen du texte à l’ordre du jour du CSE du 30 septembre. La FCPE et l’UNL ne l’entendent pas de cette oreille.

La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) et l’Union nationale des lycéens (UNL) critiquent vertement l’automaticité des sanctions : « automatiser les procédures de sanction contrevient clairement à l’individualisation du traitement des faits de violence ou d’incivilité », estiment-elles dans un communiqué daté du 24 septembre 2010. Ainsi, elles dénoncent le risque de banalisation de l’exclusion et pointent le non-sens du projet de décret qui doit viser, normalement, la lutte contre le décrochage scolaire.

A contrario des choix faits par le ministère dans ce texte, la FCPE et l’UNL prônent la dimension éducative de la sanction.

Pour en savoir plus :

Le communiqué commun de la FCPE et de l’UNL du 24 septembre 2010

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum