Suppressions de postes: la FCPE dénonce une «curée» dans l’éducation

Éducation

La FCPE, principale fédération de parents d’élèves, dénonce les suppressions de postes dans l’Education nationale à la rentrée 2012, évoquant une « curée » et un « acharnement systématique » contre « l’école et les élèves ».

« Pour 2012, les 14.200 suppressions de postes prévues (dont 200 dans l’enseignement agricole) se feront encore au détriment de l’accès à l’école maternelle, de la mise en place effective des remplacements des enseignants, de l’aide spécifique à apporter aux élèves en difficulté, des élèves de la voie professionnelle, des collégiens pourtant encore plus nombreux en 2012… », déplore la fédération, dans un communiqué publié ce mardi.

« La curée continue », dénonce la FCPE qui condamne « l’acharnement systématique dont sont victimes l’école et les élèves en matière de gestion des moyens humains et financiers ». Au total, 80.000 postes, essentiellement des postes d’enseignants, auront été supprimés entre 2007 et 2012. « L’aveuglement idéologique est tel que là où le gouvernement frappe le plus durement, c’est dans les territoires les plus défavorisés socialement : Nord-Pas-de-Calais, Lorraine, les académies de banlieue parisienne… », ajoute la fédération.

Elle critique « une volonté de sape de l’école publique et non une rigueur budgétaire de crise, notamment quand l’Etat réalise un manque à gagner (environ 600 millions d’euros) en maintenant les déductions fiscales favorables aux officines privées de cours particuliers qui vivent sur l’angoisse des familles, que seuls les plus riches ont les moyens et un intérêt à financer ». « Il est temps que cela s’arrête », lance la FCPE qui « appelle à la mobilisation pour lutter contre cette nouvelle saignée ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ».
© Agence France-Presse 2011

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum