Un coût de la rentrée scolaire « quasiment stable », selon le ministère

Éducation

La hausse du coût de la rentrée scolaire 2013 par rapport à la rentrée 2012 est « de seulement 0,3 % », soit inférieure à l’inflation, selon une estimation du ministère de l’Éducation nationale rendue publique lundi.

Cette évolution, qualifiée de « quasiment stable », est « inférieure à l’inflation globale pendant la même période (0,9 %), ainsi qu’à celle observée entre les rentrées 2011 et 2012 (2 %) », souligne le ministère dans un communiqué. Il précise que l’évolution des dépenses effectives moyennes varie selon les postes considérés : – 0,9 % pour la papeterie, le matériel et les accessoires de rentrée, – 1,2 % pour le cartable, mais + 1,9 % pour les vêtements scolaires.

L’allocation de rentrée scolaire (ARS), qui bénéficie à près de 5 millions d’enfants, est revalorisée de 1,2 % après avoir été revalorisée de 25 % à la rentrée 2012. Elle va être versée à partir de mardi.

Au-delà de ces aides directes, le ministère de l’Éducation nationale veut également « promouvoir des pratiques d’achats de fournitures scolaires plus responsables et plus économes » et rappelle qu’il avait publié fin mai, à cet effet, une circulaire. La « liste de référence des fournitures scolaires » indique « le matériel jugé nécessaire pour suivre les enseignements dispensés et vise ainsi à modérer le coût des achats de rentrée » mais aussi à « réduire le poids des cartables ». « Cette année, la liste type des fournitures scolaires a été élaborée en concertation avec les associations de parents d’élèves« , souligne le ministère. En outre, il encourage les « bourses aux fournitures » et les « achats groupés ».

L’association Familles de France publiera mardi sa propre estimation sur le coût de la rentrée, suivie fin août par la Confédération syndicale des familles (CSF).

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum