Une prime au mérite pour les recteurs

Éducation

Pour la première fois, les recteurs d’académie bénéficieront d’une prime au mérite en fonction des objectifs atteints. Un décret et un arrêté, datés du 12 novembre et publiés au Journal officiel, officialisent cette indemnité dite de responsabilité. Alors que ces textes sont sortis en toute discrétion, la polémique fait rage.

Jusqu’ici, la prime annuelle des 30 recteurs était de 19 000 euros. À compter de 2010-2011, cette indemnité évolue et s’oriente vers une rémunération au mérite. Elle est désormais composée de deux volets : une part fixe de 15 200 euros, et une part variable dont le montant pourra représenter 45 % de la part fixe, jusqu’à pouvoir atteindre 6 840 euros. Au total, un recteur pourra donc percevoir jusqu’à 22 000 euros de prime.

Interrogé par les journalistes, le ministère de l’Éducation nationale s’est refusé à tout commentaire. De son côté, le ministère de l’Enseignement supérieur a affirmé que tout cela était normal. Pourtant, cette rémunération au mérite suscite la polémique au sein de la communauté éducative. Certains considèrent qu’elle est à rebours des messages de restriction liés aux mesures budgétaires pour 2011. D’autres y voient un moyen de pression supplémentaire sur les recteurs, pour les obliger à appliquer la politique du gouvernement en matière de niches d’économies.

Pour en savoir plus :

Les collectivités territoriales et les politiques publiques d’éducation (Diriger et gérer un établissement scolaire)

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum