Des relais pour aider les jeunes à accéder à l’apprentissage

Emploi

Le gouvernement a décidé de prolonger son soutien aux « développeurs de l’apprentissage » mis en place par les CCI.

Le ministre de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, Thierry Repentin, a confirmé, le 12 février, le renouvellement du soutien du gouvernement aux 100 « développeurs de l’apprentissage » portés par les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) dans toute la France. Ces ambassadeurs de l’apprentissage ont pour mission d’aller à la rencontre des entreprises afin de les encourager à embaucher un ou plusieurs apprentis. « Les développeurs peuvent contribuer à lever le principal obstacle à l’accès à l’apprentissage pour un certain nombre de jeunes : trouver un employeur quand ils n’ont ni réseau familial ni ressources sociales pour les y aider », se félicite Thierry Repentin.

De 2009 à 2012, les développeurs ont ainsi contacté environ 140 000 entreprises, pour 32 000 contrats d’apprentissage signés (et 1 750 contrats de professionnalisation). La prolongation pour 2013 de la convention signée avec l’État fixe, pour cette année, « des objectifs plus ambitieux encore » : 50 000 contacts avec des entreprises pour 10 000 contrats d’apprentissage. Leur action sera prioritairement ciblée sur les métiers de premiers niveaux de qualification, sur les entreprises n’employant aucun apprenti et sur les branches où l’apprentissage est peu développé, précise le ministère.

Le soutien de l’État pour l’année 2013 représente 1,7 million d’euros. Deux autres conventions du même type, avec l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA) et le Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics (CCCA-BTP) seront bientôt signées.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum