Forte hausse du chômage au mois de mai

Emploi

La situation ne s’améliore pas sur le front du chômage, qui a enregistré, en mai 2012, une augmentation pour le treizième mois !

Publiés le 26 juin par Pôle emploi et la DARES, les chiffres des demandeurs d’emploi pour le mois de mai 2012 font apparaître « une forte augmentation » du nombre de chômeurs. Ainsi, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en  A (sans aucune activité) s’établissait, fin mai, à 2 922 100 en France métropolitaine. Ce nombre est en hausse par rapport au mois précédent (+ 1,2 %, soit 33 300 chômeurs supplémentaires !). Sur un an, il croît de 8,0 %. Le nombre de demandeurs inscrits en catégories B et C (activité réduite) s’élevait, quant à lui, à 1 425 000 en France métropolitaine. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi a atteint 4 347 100 en France métropolitaine fin mai 2012 (4 621 000 en ajoutant les DOM). Ce nombre est en hausse de 0,7 % (28 600 chômeurs supplémentaires) sur un mois. Sur un an, il a augmenté de 6,4 %.

Les demandeurs d’emploi par sexe et tranche d’âge

En mai 2012, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a davantage augmenté pour les hommes (+ 1,4 % sur un mois, + 8,5 % sur un an) que pour les femmes (+ 0,9 % sur un mois, + 7,4 % sur un an).

Par tranches d’âge, les moins de 25 ans et les 50 ans et plus sont toujours les principales victimes du chômage : + 1,7 % en mai (+ 6,3 % sur un an), pour les premiers ; + 1,6 % en mai (+ 16,1 % sur un an), pour les seconds ! Par comparaison, la tranche d’âge des 25-49 ans s’en tire mieux : + 0,9 % enmai (+ 5,9 % sur un an).

L’ancienneté dans le chômage

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus a progressé de 1,2 % au mois de mai 2012 (+ 8,5 % sur un an). Celui des inscrits depuis moins d’un an a connu une hausse de 0,3 % sur un mois (+ 5,2 % sur un an). L’ancienneté moyenne de ces demandeurs d’emploi était, fin mai 2012, de 468 jours.

Les demandeurs d’emploi indemnisés

Fin avril 2012, 2 412 300 demandeurs d’emploi étaient indemnisés (hors allocations de formation) en France métropolitaine. Ce nombre a diminué au mois d’avril de 0,3 % (+ 9,9 % sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi indemnisés par le régime d’assurance chômage a baissé de 0,5 % et le nombre de ceux indemnisés par le régime de solidarité nationale augmenté de 1,1 %.

Les demandeurs d’emploi par région

Entre fin mai 2011 et fin mai 2012, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A a augmenté dans les 22 régions de France métropolitaine : de + 5,6 % en Basse-Normandie à + 12,1 % en Champagne-Ardenne. La hausse était de 3,3 % dans les départements d’Outre-mer.

Sur la même période, le nombre de jeunes de moins de 25 ans inscrits en catégorie A a également augmenté dans les 22 régions métropolitaines (entre + 1,3 % dans le Nord-Pas-de-Calais et + 11,8 % en Champagne-Ardenne). En France métropolitaine, c’est en Île-de-France que la part des moins de 25 ans parmi les demandeurs d’emploi en catégorie A s’est révélée la plus basse (10,3 %) et dans le Nord-Pas-de-Calais la plus élevée (18,3 %). Cette part s’est établie à 14 % dans les DOM.

Les demandeurs d’emploi bénéficiant du RSA

En France métropolitaine, au mois de mai 2012, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A et ayant un droit payable au revenu de solidarité active (RSA) était de 529 900 (soit 19,1 % des demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A, données brutes).

Les entrées à Pôle emploi en catégories A, B, C des bénéficiaires ayant un droit payable au RSA étaient, le mois dernier, de 68 400 (soit 16,9 % des entrées en catégories A, B, C, données brutes). Les sorties de Pôle emploi en catégories A, B, C des bénéficiaires ayant un droit payable au RSA se sont établies à 74 700 ce même mois (soit 17,4 % des sorties en catégories A, B, C, données brutes).

Les offres d’emploi collectées par Pôle emploi

Le nombre des offres d’emploi collectées par Pôle emploi a augmenté de 1,6 % au mois de mai 2012 en France métropolitaine (- 11,7 % sur un an). Sur un mois, les offres collectées d’emplois durables (plus de six mois) et d’emplois occasionnels (moins d’un mois) sont en hausse (respectivement de + 2,0 % et + 11,9 %), tandis que les offres d’emplois temporaires (entre un et six mois) sont en baisse de 1,7 %.

En mai, le nombre des offres d’emploi satisfaites a baissé en France métropolitaine de 9,4 % (- 16,7 % sur un an). Sur un mois, les offres satisfaites d’emplois durables, d’emplois temporaires et d’emplois occasionnels s’affichent en baisse (respectivement de – 6,5 %, – 13,7 % et – 3,1 %).

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum