Le taux de chômage atteint 10 % en France !

Emploi

L’Insee enregistre une nouvelle hausse du taux de chômage au premier trimestre 2012.

Le taux de chômage a augmenté de 0,3 point au premier trimestre 2012 en France métropolitaine, révèle une note de conjoncture de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), rendue publique le 7 juin. En moyenne, sur le premier trimestre  de l’année, le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) s’établit donc à 10 % de la population active en France, y compris les départements d’outre-mer (DOM).

Pour la France métropolitaine, avec 2,7 millions de personnes au chômage, le taux de chômage s’élève à 9,6 %, tant pour les hommes que pour les femmes. En hausse de 0,3 point par rapport au quatrième trimestre 2011 et après une progression de 0,1 point par rapport au troisième trimestre 2011 (chiffres révisés), « il retrouve son niveau de 1999 », commente l’Insee. « Plus généralement en France métropolitaine, 3,5 millions de personnes ne travaillent pas mais souhaitent travailler, qu’elles soient ou non disponibles dans les deux semaines pour travailler et qu’elles recherchent ou non un emploi », explique l’Institut.

Le taux d’emploi des 15-64 ans a diminué de 0,1 point au premier trimestre 2012, pour s’établir à 63,8 %. Le taux d’emploi en contrat à durée indéterminée (CDI) a augmenté de 0,1 point au premier trimestre 2012. Il concerne à peine la moitié (48,8 %) de la population des 15-64 ans. Parallèlement, le taux d’emploi en CDD/intérim se révèle stable sur un an. Il s’établit à 6,7 %.

Le taux d’emploi en équivalent temps plein des 15-64 ans s’avère inférieur de plus de 4 points au taux d’emploi. Il atteint 59,3 % au premier trimestre 2012. Le taux d’activité des 15-64 ans a progressé de 0,2 point pour s’établir à 70,7 %.

Par ailleurs, le sous-emploi s’affiche stable. Ainsi, « au premier trimestre 2012, la part des personnes en situation de sous-emploi s’élève à 5,2 % des personnes en emploi. Le chômage partiel augmente de 0,2 point et s’établit à 0,4 % des personnes en emploi », précise la note de conjoncture de l’Insee. Le temps partiel subi connaît, quant à lui, une légère baisse. Cette situation concerne désormais 4,8 % des personnes en emploi, indique l’Institut.

Précision : un chômeur au sens du Bureau international du travail (BIT) est une personne en âge de travailler (c’est-à-dire ayant 15 ans ou plus) qui n’a pas travaillé, ne serait-ce qu’une heure, au cours de la semaine donnée, est disponible pour travailler dans les deux semaines et a entrepris des démarches actives de recherche d’emploi dans le mois précédent (ou a trouvé un emploi qui commence dans les trois mois). La part des chômeurs au sein de la population totale diffère et est inférieure au taux de chômage, qui est le rapport entre le nombre de chômeurs et le nombre de personnes en activité (en emploi ou au chômage).

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum