Adessadomicile salue la convention d’objectifs et de gestion État-Cnaf

Enfance et famille

La Fédération nationale Adessadomicile est « satisfaite de l’augmentation du budget d’aide aux familles à domicile et impatiente de connaitre les dispositions de sa mise en œuvre ».

Dans la convention d’objectifs et de gestion (COG) 2013-2017 signée entre l’État et la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) mi-juillet, Adessadomicile constate, « avec satisfaction », que les lignes budgétaires dédiées aux interventions d’aide aux familles à domicile seront revalorisées chaque année, entre 2013 et 2017.

Dans un contexte budgétaire très tendu, la Fédération nationale est « bien consciente » que ce geste constitue « un signe positif pour la politique d’aide et de soutien aux familles ». Cependant, Adessadomicile regrette que cette enveloppe soit établie en référence à celle consommée en 2012 et non en référence aux prévisions inscrites dans la COG précédente. En effet, ces dernières années, « nous avons dû déplorer une très forte diminution du volume d’activité pour l’aide au domicile des familles ; diminution liée entre autres aux difficultés d’accès à ces prestations et au reste à charge trop élevé pour les familles… », expliquent ses responsables.

La fédération restera « vigilante » quant aux orientations et décisions des CAF elles-mêmes, du fait, notamment, de la diminution de leurs fonds d’action sociale socle. Elle espère connaître, « très prochainement », le montant des prestations de services pour 2013.

Par ailleurs, Adessadomicile insiste, « à nouveau, sur l’urgence de la réforme du barème des participations familiales, pour permettre aux familles qui en ont réellement besoin de bénéficier des interventions à domicile, alors qu’actuellement elles en sont éloignées, ne pouvant pas assumer leur participation familiale ».

Selon la fédération, la COG 2013-2017 contient « des dispositions intéressantes » pour l’aide aux familles à domicile : ouverture des critères d’accès aux prestations, rôle des TISF dans le soutien à la parentalité, prévention primaire…

Néanmoins, pour que ces orientations bénéficient rapidement aux familles et « apportent une nouvelle dynamique au SAAD Famille (équilibre budgétaire, emploi de professionnels qualifiés…), il est essentiel que les dispositions de mise en œuvre soient concertées et que, dès maintenant, l’exercice 2013 soit envisagé avec celui de 2014, compte tenu de la diffusion tardive (à mi-année) des informations budgétaires pour l’année en cours », conclut Adessadomicle.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum