CNAF : une campagne contre les incivilités

Enfance et famille

Les allocations familiales viennent de lancer une campagne nationale de lutte contre les incivilités.

Avec plus de 6 000 actes d’agression déclarés par les agents entre janvier et fin novembre 2016, les incivilités ne cessent d’augmenter dans les Caisses d’allocations familiales (CAF), amplifiant le sentiment d’insécurité des agents d’accueil. Parmi ces actes, qui ont connu une augmentation de près de 20 % entre septembre et novembre, la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) recense :

  • 51,29 % de cas de violences verbales,
  • 34,89 % de cas d’incivilité,
  • 7,36 % de cas de violences psychologiques,
  • 3,99 % de cas de violences physiques,
  • 2,47 % de cas de violences envers les biens.

« Nous sommes conscients des difficultés auxquelles sont confrontés nos allocataires. Mais rien ne peut justifier la violence. Tous les agents de services publics méritent, a minima, un traitement correct de la part du public qu’ils reçoivent quotidiennement », déclare Daniel Lenoir, directeur général de la CNAF.

Afin de lutter contre toute forme de violence, la CNAF a lancé, le 13 décembre, une campagne nationale à destination des allocataires. Cette campagne de lutte contre les incivilités a été conçue « pour agir sur les comportements ». Elle s’articule autour de deux slogans : « Qui reste poli est bien accueilli » et « Qui lance des menaces verbales risque des sanctions pénales ». Le premier invite au bon comportement, le second expose les pénalités encourues. Ils sont visibles, depuis ce mardi 13 décembre dans les CAF, depuis des visio-accueils, sur des affiches (sérigraphies, autocollants), des marquages au sol et par le biais des agents, qui portent des t-shirts et des badges anti-incivilités.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum