Fadela Amara dresse le bilan de l’édition 2010 de l’opération « Des vacances, moi aussi ! »

Enfance et famille

L’opération « Des vacances, moi aussi ! » a permis à 800 000 jeunes de 11 à 25 ans, domiciliés dans des quartiers prioritaires de la politique de ville, de bénéficier de courts ou moyens séjours durant tout l’été.

À la veille de la rentrée scolaire, Fadela Amara, secrétaire d’État chargée de la Politique de la ville, a dressé, fin août, le bilan de l’édition 2010 de l’opération « Des vacances, moi aussi ! ». Grâce à un partenariat associant les services de police et de gendarmerie, l’UCPA, l’Agence nationale pour les chèques vacances (ANCV) et l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé), plus de 800 000 jeunes de 11 à 25 ans, issus des familles modestes et des quartiers populaires, ont pu bénéficier de séjours et d’activités pendant la période estivale. Pour la deuxième année consécutive, l’État a consacré à l’opération un budget de 10,5 millions d’euros.

Football, natation, équitation, lutte, visites culturelles, activités citoyennes et environnementales… Voici un échantillon des possibilités offertes aux jeunes durant cet été, dans le cadre de l’opération. Au final, près de 4 000 actions ont été menées en métropole et outre-mer ! Sur l’ensemble du territoire, plus d’un tiers des projets ont été orientés vers des départs ou des séjours de plusieurs jours (visite culturelle, sortie en mer, camps itinérant…) et  chantiers de solidarité internationale ont été ouverts. Sur les 4 000 projets, 40 % avaient une vocation culturelle et une dimension sportive, 11 % un caractère civique.

Chaque année, le programme des activités est élaboré au niveau des départements, en fonction des publics, des besoins spécifiques et des différentes zones. Un appel à projet est ensuite lancé auprès des associations. Les projets retenus bénéficient d’un financement de l’État et des collectivités locales, auquel peut venir s’ajouter une contribution d’autres partenaires publics et privés.

Pour Fadela Amara, l’objectif de l’opération est avant tout « de faire sortir les jeunes des quartiers, tout en leur apprenant le vivre ensemble, et de lutter contre le désœuvrement social des périodes de vacances, où la plupart des structures sont fermées et où aucune activité n’est possible quand on n’a pas les moyens ».

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum