Politique de la ville : le gouvernement promet « trois actions fortes »

Insertion

Le ministre de la Ville prépare l’acte 2 du Programme national de rénovation urbaine (PNRU).

À l’occasion d’un déplacement à Meaux (Seine-et-Marne), le 14 avril, le ministre de la Ville, Maurice Leroy, a annoncé « trois actions fortes en faveur de la politique de la ville ». Au programme : mise en place de projets stratégiques locaux, préparation de l’acte 2 du Programme national de rénovation urbaine, expérimentations des contrats urbains de cohésion sociale sur 33 sites.
 

Les projets stratégiques locaux

Il s’agit d’accompagner la sortie des conventions conclues avec l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). Ainsi, « pour prolonger la dynamique de développement des territoires concernés par la rénovation urbaine et en faveur de leurs habitants », le ministre prévoit la mise en place de « projets stratégiques locaux ». Ces projets viseront à :

– Prévoir les mesures en matière d’urbanisme et de transports, qui permettront aux quartiers de s’insérer pleinement dans le fonctionnement urbain d’agglomération.
– Conforter les actions de gestion urbaine de proximité et de tranquillité publique, mises en place à l’occasion des projets de rénovation urbaine.
– Maintenir et développer les actions d’insertion par l’activité économique.
– Poursuivre la diversification de l’offre de logements dans les quartiers et mettre en place une stratégie d’attribution des logements favorisant la mixité sociale.
– Mettre en place des actions d’accompagnement des ménages après leur relogement.

Dix sites, ayant fait l’objet d’une convention ANRU, vont bénéficier de ces « projets stratégiques locaux ». À cet effet, une expérimentation doit démarrer au mois de juin. Elle durera jusqu’à la fin de l’année. Une évaluation est prévue avant la généralisation du dispositif en faveur de tous les quartiers engagés dans les sorties de convention ANRU. Les « projets stratégiques locaux » visent à « prolonger le travail d’harmonisation entre l’urbain et l’humain dans les quartiers », précise le ministère de la Ville. Ils seront mis en œuvre dans le cadre d’un « partenariat resserré » entre l’ANRU et l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé).
 

La préparation de l’acte 2 du Programme national de rénovation urbaine (PNRU)

Lors du Comité interministériel des villes (CIV) du 18 février 2011, le Premier ministre a confié à Maurice Leroy la responsabilité de préparer l’acte 2 du Programme national de rénovation urbaine (PNRU). À Meaux, le ministre de la Ville a donc annoncé la mise en place, « dans les tous prochains jours, d’un groupe de travail placé sous son autorité, chargé de l’élaboration d’un rapport d’analyse et de propositions » Ce groupe remettra son rapport cet été. Dès le mois de septembre, le ministre réunira un séminaire national, afin de prolonger les travaux du groupe d’experts et d’échanger avec tous les acteurs concernés. Maurice Leroy remettra son rapport à François Fillon à l’automne 2011. Pour le ministre, « il s’agit de mettre en œuvre la méthode qui marche, celle de la concertation et de la consultation. La préparation de l’acte 2 du PNRU se fera dans un dialogue constructif et productif entre tous les acteurs ».
 

Expérimentations des contrats urbains de cohésion sociale (CUCS)

Conformément aux conclusions du dernier CIV, le ministre de la Ville s’apprête à lancer 33 expérimentations relatives aux contrats urbains de cohésion sociale (CUCS). L’objectif de cette démarche est de « mieux intégrer les actions de droit commun dans les CUCS, afin de renforcer, dans la durée, l’action publique en faveur des habitants des quartiers », explique le ministère. Cette expérimentation doit aider à « déterminer les modalités d’une nouvelle contractualisation entre l’État et les collectivités territoriales pour la mise en œuvre de la politique de la ville ».

À découvrir : Guide de l’insertion en pratique

© photo : ANRU

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum