Soutenir l’envie d’entreprendre des jeunes des quartiers

Insertion

L’École des jeunes entrepreneurs des Boutiques de Gestion (BGE) permet à des jeunes issus des quartiers d’élaborer un projet de création d’entreprise.

En présence de ses collègues du gouvernement Patrick Kanner (Ville, Jeunesse et Sports), Laurence Rossignol (Famille, Personnes âgées et Autonomie) et Myriam El Khomri (Politique de la ville), le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, François Rebsamen, a reçu, le 26 février, la première promotion de l’École des jeunes entrepreneurs des Boutiques de Gestion (BGE). Née d’un partenariat entre le ministère et le réseau Boutique de gestion de Picardie, cette initiative s’adresse à « des jeunes issus des quartiers politiques de la ville qui ont envie d’entreprendre ».

En lien étroit avec les missions locales, les associations, les centres communaux d’action sociale (CCAS), les élus locaux, BGE a effectué un repérage afin d’identifier des candidats susceptibles de bénéficier du dispositif de l’École des entrepreneurs.

Objectif : leur offrir un cadre qui leur permet de faire éclore leurs projets, en leur proposant un programme de professionnalisation adapté et une rémunération pendant leur période de montage de projet.

Encadrés et accompagnés par des experts de la création d’entreprise, les 30 jeunes de cette première promotion sont salariés en emploi d’avenir par BGE. Ils ont jusqu’à 3 ans pour pouvoir élaborer leur projet, le tester, se former et entrer en couveuse d’entreprise. En les salariant, BGE leur assure ainsi un revenu minimal pendant la phase d’élaboration de leur projet.

En 2014, le réseau des Boutiques de Gestion a contribué à la création de 17 100 entreprises, représentant 28 600 emplois ! Pour mémoire, près des trois quarts (74 %) des entreprises accompagnées par BGE sont pérennes à 3 ans.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum