La montée en puissance du service civique

Jeunesse

Le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative a présenté, le 7 mars, un point d’étape sur la mise en œuvre du service civique.

« Deux ans après le vote de la loi instaurant ce dispositif pour les jeunes de 16 à 25 ans, le service civique constitue un formidable outil de mobilisation des jeunes et de soutien aux actions du monde associatif », a déclaré le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, Luc Chatel, lors du Conseil des ministres du 7 mars. Depuis juin 2010, environ 20 000 jeunes engagés ont pu remplir leurs missions au service de l’intérêt général. En 2012, ce sont 25 000 contrats qui pourront être signés, « confirmant la rapide montée en puissance de ce dispositif, auquel les moyens nécessaires ont été attribués malgré un contexte budgétaire contraint », s’est félicité le ministre.

« La qualité des missions proposées aux jeunes est un élément clé de l’attrait du service civique », a assuré Luc Chatel. Conformément aux objectifs de la loi, le ministère constate une réelle diversité des profils des jeunes engagés, de niveau scolaire très varié, et des missions proposées, accomplies principalement dans les domaines de la solidarité (27 %), de l’éducation (18 %), de la culture et des loisirs (15 %) et de l’environnement (15 %).

Les parcours des jeunes peuvent désormais être valorisés, aussi bien dans le cadre des études supérieures que dans les processus de recrutement des entreprises.

 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum