Le nouveau plan de lutte gouvernemental contre la drogue

Jeunesse

Avec ce nouveau plan, le gouvernement entend « élargir cette politique à l’ensemble des conduites susceptibles de mener à des addictions ».

Le Premier ministre a présidé, le 19 septembre, le Comité interministériel de lutte contre la drogue et la toxicomanie et de la prévention des dépendances. Ce comité a validé le premier plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Il prend la suite des précédents plans de lutte contre la drogue et la toxicomanie. Ce changement d’intitulé traduit la volonté du gouvernement « d’élargir cette politique à l’ensemble des conduites susceptibles de mener à des addictions ».

Ce plan définit les priorités stratégiques de la France pour les quatre prochaines années. Il s’inscrit, « pour la première fois, dans le cadre d’une approche intégrée permettant de dépasser les clivages habituels entre tenants de la réponse sanitaire et tenants de la réponse pénale ».

Selon le gouvernement, il repose sur « trois priorités consensuelles ». À savoir :

  • Fonder davantage l’action publique sur l’observation, la recherche et l’évaluation pour en renforcer la pertinence et l’efficacité.
  • Prendre en compte les populations les plus exposées : les jeunes que leurs consommations d’alcool, de tabac et de cannabis exposent à un risque sanitaire et  social accru ; les femmes, notamment les femmes enceintes, dont les consommations peuvent affecter tant leur santé que celle de l’enfant à naître ; les personnes en situation de précarité ; celles présentant des troubles psychiatriques.
  • Renforcer la sécurité, la tranquillité et la santé publiques en luttant contre les trafics et contre toutes les formes de délinquance liées aux consommations de substances psychoactives.

Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :

Weka formation

Drogues, usages et soins

Objectifs : Comprendre un phénomène qui dépasse le cadre de la protection de l’enfance.


  • Faire le point sur la nature et les usages de drogues actuels.
     
  • Connaître l’état de la législation en la matière et les principaux dispositifs de soins.
     
  • Dépasser le seul discours de prévention afin de s’adapter à la réalité des modes de consommation.
     
  • Faire le lien avec les comportements liés à la consommation de substances légales.
     
  • Appréhender diverses expérimentations d’accompagnement thérapeutique.
     

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum