Une nouvelle instance pour favoriser le dialogue avec la jeunesse

Jeunesse

Le gouvernement met en place une nouvelle gouvernance pour les politiques en faveur de la jeunesse.

Par le décret n° 2016-1377 du 12 octobre 2016 (JO du 15-10-16), le gouvernement vient de créer un Conseil d’orientation des politiques de jeunesse. Placée auprès du Premier ministre, cette nouvelle instance résulte de la fusion de trois commissions administratives à caractère consultatif de l’État, abrogées par un décret distinct publié le même jour. À savoir : le Conseil national de l’éducation populaire et de la jeunesse, le Conseil national de la jeunesse et le Conseil national des missions locales.

Le premier décret fixe les missions, la composition, l’organisation et les modalités de fonctionnement du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse. Celui-ci devra contribuer à la coordination et à l’évaluation des politiques publiques relatives à la jeunesse de 16 à 30 ans. « Il sera le cadre d’un nouveau dialogue avec les organisations de jeunesse », veut croire le gouvernement. Ce nouveau conseil pourra être consulté sur les projets de loi et de textes réglementaires, et adresser au gouvernement toutes propositions « en vue d’améliorer la situation des jeunes dans notre pays ». Il présentera, chaque année, un rapport d’activité au gouvernement.

Outre son président, nommé par un futur décret pour trois ans (mandat renouvelable une fois), le Conseil d’orientation des politiques de jeunesse comptera près de 70 membres : représentants de l’État, des collectivités territoriales, des organisations de jeunesse, des associations et des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, des organisations œuvrant pour l’insertion des jeunes… Il devra constituer, en son sein, deux commissions : une commission de l’éducation populaire et une commission de l’insertion des jeunes.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum