Le gouvernement promet 120 000 nouveaux logements sociaux en 2012

Logement

Le gouvernement maintient son objectif de production de 120 000 logements sociaux en 2012.

Le secrétaire d’État chargé du Logement a présenté, à l’occasion du Conseil des ministres du 25 janvier, le bilan 2011 et les perspectives 2012 du financement de la construction et de la rénovation des logements sociaux.

Perspectives 2012

En 2012, les efforts en matière d’offre de logements locatifs sociaux seront poursuivis, a annoncé Benoist Apparu. Objectif affiché : le financement de 120 000 logements. Le gouvernement entend maintenir sa politique envers les ménages les plus fragiles, avec le financement de 22 500 logements très sociaux (PLAI) et l’accentuation du recentrage de l’offre vers les zones tendues. Ainsi, l’effort sera poursuivi là où le déficit de logements sociaux est le plus fort, comme dans les régions Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Plus largement, la production sera réorientée, afin de s’adapter aux évolutions de la société française, en termes de typologie notamment. Davantage de grands logements pour loger les familles nombreuses et davantage de petits logements de type studio ou T1 pour proposer aux personnes seules des logements avec des loyers abordables.

La mise en œuvre du numéro unique d’enregistrement de la demande locative sociale devra permettre, en 2012, de connaître plus précisément le profil des demandeurs de logements sociaux et donc d’affiner l’adaptation de l’offre à la demande, a ajouté le secrétaire d’État.
 

Le bilan 2011

En 2011, l’État aura apporté au logement social plus de 9 milliards d’euros, auxquels s’ajoutent, notamment, les aides des collectivités locales. Ces interventions ont permis le financement de près de 124 000 logements locatifs sociaux (116 128 en métropole et 7 900 outre-mer). Il faut y ajouter 18 447 logements au titre de la reconstitution de l’offre dans les quartiers en renouvellement urbain et 7 108 prêts sociaux de location-accession, qui permettent de soutenir l’accession sociale à la propriété, a détaillé Benoist Apparu.

Le parc locatif social doit permettre aux personnes les plus en difficulté de trouver une solution de logement durable, rappelle le secrétaire d’État. L’offre a donc été recentrée sur les ménages prioritaires, avec 20,4 % des logements sociaux financés par des prêts locatifs aidés d’intégration (PLAI) en 2011, contre 18 % en 2009. Cela représente 23 432 logements PLAI supplémentaires, soit près de cinq fois plus qu’au début des années 2000.

Enfin, le gouvernement « soutient l’exemplarité des logements sociaux en matière de développement durable », a insisté Benoist Apparu. Près de 60 % des logements financés en 2011 devraient obtenir un label Bâtiment Basse Consommation, contre 34 % en 2010.

« S’agissant du parc ancien, depuis 2009, 100 000 logements sociaux énergivores ont été rénovés grâce à l’éco-prêt logement social, entraînant une diminution de 55 % de leur consommation énergétique. La moitié des économies de charges qui en résultent sont acquises aux locataires. Pour atteindre l’objectif fixé par le Grenelle de l’environnement de rénover 70 000 logements par an d’ici 2020, l’éco-prêt logement social vient d’être reconduit au-delà de 2011, sans contingentement ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum