Coup de pouce pour l’aide alimentaire aux plus démunis

Lutte contre les exclusions

Le gouvernement vient de débloquer en urgence 215 000 euros pour aider les associations distribuant des denrées aux plus démunis à poursuivre leur action cet été.

En attendant l’aide européenne en septembre, le gouvernement a débloqué, fin août, en urgence, 215 000 euros pour aider les associations distribuant des denrées aux plus démunis à poursuivre leur action jusqu’à la fin de l’été. Au début de l’été, les quatre associations fournissant de la nourriture aux familles en difficultés – Croix-Rouge française, Banques alimentaires, Secours populaire et Restos du Cœur – avaient en effet prévenu qu’elles risquaient de se trouver en rupture de stocks au mois d’août, en raison d’un retard des livraisons d’aides alimentaires par l’Union européenne.

Alors que les denrées européennes ne seront livrées qu’autour du 15 septembre, « dans 50 départements, des associations se trouvaient en rupture d’au moins un produit de première nécessité », a souligné la secrétaire d’État chargée de la Lutte contre l’exclusion, Ségolène Neuville, qui a réuni en urgence les associations, les industriels de l’agro-alimentaire et le ministère de l’Agriculture. Les besoins ont été évalués à « un peu plus de 300 000 euros ».

Un tiers de la somme a été apporté par les industriels (dons défiscalisés) et le gouvernement a donc débloqué 215 000 euros pour acheter des produits de première nécessité (pâtes, sucre, huile…). Les premières livraisons ont débuté le 28 août.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum