Lutte contre la précarité énergétique : les acteurs sociaux locaux veulent montrer l’exemple

Lutte contre les exclusions

Présentation des actions menées par les trois lauréats du Prix européen « Précarité énergétique : en sortir ! ».

Le réseau européen pour l’inclusion et l’action sociale locale ELISAN, l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS) et la fondation d’entreprise GDF SUEZ ont décerné, fin 2011, le Prix européen « Précarité énergétique : en sortir ! ». Six acteurs locaux, publics ou associatifs, ont ainsi été encouragés dans leur action contre cette forme de précarité, « qui toucherait entre 50 et 125 millions d’européens ».

À savoir : la ville de Liverpool (Grande-Bretagne), le CCAS de Grenoble, le centre public d’action sociale de Saint-Gilles (Belgique), l’association Caritas de Francfort (Allemagne), l’ONG Pro-mente Karnten de Carinthie (Autriche) et le CCAS de Saint-Pierre de la Réunion. Présentation des lauréats des trois premiers prix.

1er Prix : programme « Maisons saines » de la ville de Liverpool

Après le recensement exhaustif des problématiques vécues par les personnes en situation de précarité – isolation, chauffage, prévention des accidents -, la  ville a engagé un vaste programme d’amélioration des conditions de vie et du bien-être de ses habitants. Des services complémentaires ont été mis en place, en parallèle de cette démarche préventive.

Au programme : accompagnement en matière de santé, informations pour un meilleur accès aux prestations et aides sociales… Le projet de la cité britannique s’appuie sur « un partenariat fort avec l’ensemble des services sociaux et de santé, les systèmes de pension… », ont constaté les organisateurs du prix.

2e Prix : programme intégré de lutte contre la précarité énergétique du CCAS de Grenoble

Dans le prolongement de son plan d’action 2009-2014 à destination des populations précaires, le CCAS de Grenoble, avec l’appui de l’Agence nouvelle des solidarités actives (ANSA), a recensé les dispositifs existants sur l’agglomération (aides aux travaux, dispositifs d’aide à la personne) et réuni les acteurs, afin de construire une réponse coordonnée. Une plate-forme multi-partenariale de détection des personnes en situation de précarité et d’orientation a été mise en place, dotée d’un numéro de téléphone unique.

Cette plate-forme peut proposer un accompagnement, un diagnostic énergie à domicile… Également en projet : la création d’un fonds de solvabilisation des ménages en précarité énergétique et d’un observatoire de la précarité énergétique sur la région. Fondé sur la complémentarité des acteurs, ce projet est transférable, tant du point de vue des outils d’observation que de la méthodologie et des outils d’évaluation utilisés, précise l’UNCCAS.

3e Prix : programme ÉCO&CO – école des consommateurs du CPAS de Saint-Gilles

Confronté aux problèmes de précarité énergétique, de logement, d’endettement, de santé de ses usagers, le Centre public d’action sociale (CPAS) de Saint-Gilles s’est rapproché de différents partenaires pour faire évoluer les comportements de consommation. Son projet comprend des ateliers de sensibilisation, des audits énergétiques accompagnés de solutions techniques et comportementales, des accompagnements personnalisés sur 2 à 3 ans, un service ÉCO-ouvrier, qui réalise gratuitement de petits travaux dans les logements.

Le lieu d’accueil permet de créer du lien social avec des publics précarisés, de nouer et renforcer des partenariats locaux.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum