Orthez : un microcrédit personnel à but social

Lutte contre les exclusions
Lutte contre les exclusions

Le centre communal d’action sociale (CCAS) et la banque Crédit mutuel ont signé, le 7 novembre 2010, une convention mettant en place un microcrédit social à l’échelle de la ville.

Ce dispositif social constitue une première pour une municipalité dans le département des Pyrénées-Atlantiques, même si ce type d’aide était déjà proposé par des associations, comme le Secours catholique ou Familles rurales.

Désormais, les Orthéziens qui rencontrent des difficultés peuvent bénéficier de microprêts mis en place par le CCAS pour financer leur projet. Celui-ci est ouvert aux travailleurs en situation précaire, aux demandeurs d’emploi, aux allocataires du RSA, aux apprentis qui ne dépassent pas un revenu net mensuel de 1 500 €.

Le prêt ainsi contracté peut varier de 500 à 3 000 €. D’une durée de 36 mois, il est accordé au taux du marché et remboursable avec des mensualités de 100 € maximum. Les intérêts d’emprunt seront pris en charge par le CCAS de la ville d’Orthez.

Les dossiers des demandeurs seront examinés par une commission paritaire composée de deux représentants de la banque et de deux membres du CCAS. Les emprunteurs pourront ainsi financer de l’équipement domestique de base, des dépenses pour l’amélioration de l’habitat ou liées à la mobilité. Un travailleur social est en charge d’accompagner les emprunteurs au moment de la constitution du dossier et pendant la durée du prêt.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum