Prévenir les violences dans les établissements de l’inclusion sociale

Lutte contre les exclusions

L’ANESM lance un appel à contribution sur les faits de violences dans les établissements de l’inclusion sociale.

Afin d’engager ses travaux de recommandations de bonnes pratiques professionnelles sur la prévention et la gestion des situations de violences dans les établissements de l’inclusion sociale, l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) lance un appel à contribution à destination de ces établissements. L’appel de l’Agence concerne donc les structures suivantes :

  • Centres d’hébergement (de réinsertion sociale, de stabilisation et d’urgence) ;
  • Centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) ;
  • Centres provisoires d’hébergement (CPH) ;
  • Foyers de jeunes travailleurs (FJT) ;
  • Lits halte soin santé (LHSS).

« La violence est l’un des thèmes les plus spontanément évoqués dans les demandes de formations des professionnels, précise l’ANESM. Néanmoins, peu d’enquêtes permettent d’objectiver la réalité des faits de violences dans ce secteur » Son appel à contribution vise donc un double objectif :

  • Mieux appréhender la réalité vécue par les personnes accueillies et les professionnels ;
  • Identifier les principales formes et causes de ces violences, ainsi que les moyens mis en œuvre pour y remédier.

L’ANESM va envoyer par mail une invitation à chaque établissement concerné. Les organismes gestionnaires de plusieurs structures recevront une invitation pour chacune d’elles, avec le questionnaire à renseigner. Les réponses sont attendues pour le 27 novembre 2017.

L’équipe de l’ANESM se tient à la disposition des établissements afin de répondre à leurs questions, à l’adresse suivante : anesm-enquete@sante.gouv.fr.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum