Samu social : Xavier Emmanuelli jette l’éponge !

Lutte contre les exclusions

Le fondateur du Samu social de Paris, Xavier Emmanuelli, a décidé de démissionner de la présidence de la structure d’aide d’urgence aux personnes sans abri.

Le Dr Xavier Emmanuelli, qui présidait le Samu social de Paris depuis sa création, le 22 novembre 1993, annonce sa démission, dans un entretien à Charlie Hebdo qui paraît ce mercredi 20 juillet, en dénonçant une situation budgétaire qui « n’est plus gérable ». La structure d’aide d’urgence aux personnes sans abri de la capitale est financée à 92 % par l’État.

Sa démission intervient alors que l’État a annoncé, en mai, des réductions drastiques des moyens alloués à l’hébergement d’urgence. Au Samu social, le financement de l’hébergement en hôtel a ainsi été amputé de 25 %. Le 30 juin, il s’est résolu à fermer son seul centre d’hébergement d’urgence parisien accueillant des femmes, dans le 11e arrondissement, en très mauvais état. « On aurait pu le faire évoluer, on avait les permis de construire pour ça. Mais personne ne veut des centres d’hébergement. Les gens sont à l’abandon, ils font partie du mobilier urbain et c’est seulement en hiver qu’on s’en souvient. On met des tentes, on trouve des figurants, après on démonte les tentes, mais les figurants restent. Les gens peuvent crever, c’est dans le scénario de la pauvreté », s’insurge Xavier Emmanuelli.

Âgé de 72 ans, Xavier Emmanuelli, qui fut secrétaire d’État à l’Action humanitaire d’urgence de 1995 à 1997, n’a pas précisé à quelle date sa démission serait effective. Cofondateur de l’ONG Médecins sans frontières, il préside, par ailleurs, depuis 1997, le Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum