Aide à l’autonomie : l’AD-PA exprime son inquiétude

Personnes âgées

L’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) réclame toujours une augmentation du nombre de professionnels intervenant à domicile et en établissement.

Alors que le président de la République doit prochainement rendre ses arbitrages sur le dossier de la prise en charge de la dépendance, l’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) ne cache pas sa « grosse inquiétude ». Certes, certaines perspectives vont dans le bon sens, reconnaît l’association : baisse du prix payé par les personnes âgées et leurs familles en établissement, émergence de structures intermédiaires, aide d’urgence aux services à domicile. Néanmoins, sur ces questions, l’AD-PA basera son appréciation sur « l’ampleur des mesures ». Mais l’association se dit « très inquiète ». En effet, l’AD-PA regrette d’entendre « peu parler de la question centrale, qui demeure la nécessité d’augmenter le nombre de professionnels intervenant à domicile et en établissement, afin de passer le temps indispensable pour offrir des conditions de vie décentes à nos aînés ». Enfin, dans la perspective de la loi cadre pluriannuelle qui serait en préparation, l’AD-PA rappelle son souhait de dispositifs convergents entre personnes fragilisées, quel que soit leur âge (plus ou moins de 60 ans), conformément aux dispositions de la loi handicap du 11 février 2005.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum