Le gouvernement lance un plan d’action pour améliorer la sécurité des personnes âgées

Personnes âgées

Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux va, notamment, mettre en œuvre l’opération « tranquillité seniors », afin de renforcer la sécurité des personnes âgées à compter du 1 juillet 2010.

Brice Hortefeux a présenté, le 17 mai, un plan d’action destiné à renforcer la sécurité des personnes âgées. Ce plan comporte une série de mesures se déclinant en quatre volets. Les personnes âgées bénéficieront bientôt, entre autres, d’un dispositif « tranquillité seniors ».

L’opération « tranquillité seniors »

L’opération « tranquillité seniors » sera mise en place à compter du 1er juillet 2010. Celle-ci vise, tout d’abord, à recenser les personnes âgées isolées : celles déjà identifiées dans le cadre du plan « canicule », mais également toutes les personnes qui se signaleront spontanément aux services de l’État. Le second volet de l’opération privilégie les actions de proximité. Tous les services – publics, sociaux, associations – en contact quotidien avec les seniors « pourront informer les services de police ou de gendarmerie de tous faits pouvant apparaître comme anormaux, de toute situation d’isolement marquée pouvant poser un problème de sécurité publique », indique le ministre de l’Intérieur. Les actions de proximité passeront aussi par des contacts individualisés entre les services de police et les personnes les plus exposées, voire par l’organisation de patrouilles de forces de l’ordre lorsque les circonstances le justifieront. Par ailleurs, le ministre entend systématiser la prise de plainte des personnes âgées à domicile en cas de problème.

Mieux informer les personnes âgées sur les menaces

En parallèle, Brice Hortefeux va organiser une campagne d’information et de sensibilisation autour des « réflexes sécurité » à adopter au quotidien :

  • mettre en garde les aînés contre les menaces les plus fréquentes (escroqueries, cambriolages), en les informant au sein des clubs de 3e âge ou sur les marchés.
  • Sensibiliser l’entourage des seniors (services sociaux, postiers, policiers municipaux…), afin qu’il soit plus vigilant et joue un rôle de relais avec les forces de police.
  • Publier un guide pratique sur les « réflexes sécurité » à mettre en œuvre au quotidien.

Renforcer le projet de loi Loppsi

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur a annoncé qu’il proposerait au Sénat de renforcer à nouveau la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI), sur deux points. Ainsi, il préconise la création d’une circonstance aggravante pour les vols commis par des professionnels des services à la personne et l’allongement de 3 à 10 ans du délai de prescription pour les délais d’abus financiers à l’encontre de personnes âgées.

Mieux encadrer les sociétés de sécurité

Le quatrième volet du plan vise à mieux encadrer juridiquement les sociétés spécialisées dans la sécurité des personnes. De fait, celles-ci seront astreintes au dépôt d’une déclaration en cas de prestations spécifiques aux personnes âgées et le personnel de ces entreprises devra suivre une formation particulière pour pouvoir intervenir auprès des seniors.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum