Les établissements et services pour personnes âgées s’inquiètent de la pénurie de carburant

Personnes âgées

Pour prévenir un « », le Synerpa et l’AD-PA exigent la mise en place d’un dispositif d’approvisionnement prioritaire en carburant pour les professionnels des maisons de retraite et des services à domicile intervenant auprès de personnes âgées fragilisées.

« Approvisionnement de carburant : les personnes âgées en danger », a lancé, le 22 octobre, le Synerpa, le syndicat national des établissements et des résidences privées pour personnes âgées, alors que la situation semble, peu à peu, s’améliorer sur l’ensemble territoire national. « Depuis quelques jours, l’approvisionnement en essence ou en gasoil devient un problème inquiétant », renchérit la déléguée générale du syndicat, Florence Arnaiz-Maumé. Le Synerpa affirme relayer les craintes des personnels soignants salariés — médecins coordonnateurs, infirmières, aides-soignantes… — et des gestionnaires des maisons de retraite, « qui rencontrent de sérieuses difficultés à accéder à leur lieu de travail ».

« Les conséquences de ces difficultés peuvent devenir graves pour les personnes âgées en perte d’autonomie, qui nécessitent jour et nuit des soins constants », explique Florence Arnaiz-Maumé. Aussi, « devant le risque sanitaire national que représenterait l’impossibilité pour les personnels soignants d’exercer leur métier », le Synerpa demande « la mise en œuvre d’un dispositif prioritaire d’accès au carburant pour les personnels soignants des maisons de retraite ».

Même son de cloche à l’AD-PA. Compte tenu des pénuries de carburant qui se prolongent, son président, Pascal Champvert demande que « l’Etat transmette des consignes claires pour que l’ensemble des services de soins et d’aide à domicile puissent bénéficier d’approvisionnement prioritaire ». L’AD-PA, « qui n’a pas à prendre partie sur les motifs des difficultés actuelles, regrette que certaines ARS indiquent que rien n’est prévu spécifiquement pour les véhicules des services à domicile, ce qui ne peut être acceptable, compte tenu des besoins des nombreuses personnes âgées fragilisées, qui sont aidées quotidiennement chez elles ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum