L’Île-de-France encourage la pratique sportive des personnes handicapées

Personnes handicapées

La région Île-de-France finance des véhicules adaptés pour développer la pratique sportive des personnes en situation de handicap.

Accompagnée de son vice-président chargé des Sports, des Loisirs, de la Jeunesse, de la Citoyenneté et de la Vie associative et de son Délégué spécial au handicap, la présidente du conseil régional d’Île-de-France, Valérie Pécresse, a remis, mi-mai, les clés de cinq véhicules adaptés par la Fédération Française Handisport et financés par la région, « afin de développer la pratique sportive des personnes en situation de handicap ». Ces cinq véhicules ont été financés en 2017. Cinq autres le seront en 2018. Coût total de l’opération : 200 000 euros.

La région Île-de-France soutient la pratique handisport et sport adapté à travers différents dispositifs, notamment l’acquisition de matériels adaptés, et en étant partenaires de nombreux événements sportifs franciliens, insiste le conseil régional. Par ailleurs, la région francilienne est « fortement impliquée » dans l’organisation des Jeux paralympiques de Paris 2024. Objectif : « en faire une opportunité de multiples progrès en matière de handicap ».

La région Île-de-France s’affirme « particulièrement mobilisée sur la question du handicap ». Dès 2016, elle a choisi d’ériger l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap en Grande Cause régionale pour l’année 2016. Elle se veut une « région exemplaire ». En effet, le conseil régional s’est engagé à faire passer le taux d’emploi des travailleurs en situation de handicap en son sein de 3,29 % à 6 % avant la fin du mandat, en 2021. Aujourd’hui, ce taux s’élève à 5,86 %.

La collectivité a également adopté des mesures concrètes destinées à favoriser l’accessibilité des personnes en situation de handicap dans tous les aspects de leur vie quotidienne (transports, éducation, sports ou encore loisirs). Ainsi, l’accessibilité des transports en commun est l’une de ses priorités. L’aménagement des gares en ce sens représente ainsi un investissement de 1,4 milliard d’euros. « C’est un montant sans précédent », se félicite la présidente du conseil régionale. 148 gares sont aujourd’hui accessibles et 266 le seront en 2024. Depuis début 2018, 15 gares sont nouvellement accessibles aux fauteuils, une cinquantaine de gares sont actuellement en travaux et 24 seront prêtes d’ici fin décembre 2018.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum