Les résultats du 3e baromètre des MDPH

Personnes handicapées

La 3e édition du baromètre des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) enregistre une diminution des délais de traitement des dossiers.

« Le baromètre des MDPH permet à chacun de nos concitoyens de constater l’amélioration de la situation sur le terrain. Nous devons nous mobiliser avec les conseils départementaux pour faire en sorte que ce mouvement transformateur poursuive son déploiement désormais sur tous nos territoires, sans exception, afin de simplifier la vie des personnes et de leurs familles », a déclaré début juillet la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, en présentant la 3e édition du baromètre des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) concocté par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Cette nouvelle édition du baromètre permet à toutes les personnes de consulter, en toute transparence, les résultats de chaque MDPH.

Sophie Cluzel a particulièrement insisté sur les résultats suivants :

  • Depuis la mise en place en 2019 des droits sans limitation de durée, 135 000 personnes se sont vues attribuer l’allocation aux adultes handicapés (AAH) sans limitation de durée, 11 000 enfants ont bénéficié de l’allocation d’éducation de l’enfant en situation de handicap (AEEH) jusqu’à leurs 20 ans et 1,2 million de cartes mobilité inclusion (CMI) ont été délivrées à vie.
  • Depuis 2019, la durée moyenne de traitement d’un dossier a diminué de 13 %, passant de 4,6 mois en 2019 à 4 mois au premier trimestre 2021.
  • Le traitement des demandes d’AAH est passé de 4,8 mois en 2019 à 4,1 mois. L’objectif est de le réduire à 3 mois en 2022, conformément à l’engagement du président de la République lors de la Conférence nationale du handicap (CNH) du 11 février 2020, a précisé la secrétaire d’État.
  • Les droits ouverts en matière de scolarisation passent de 28 à 30 mois depuis décembre 2020.

« Ces avancées tangibles pour les personnes sont le résultat d’une coopération inédite entre l’État et les départements, coopération engagée depuis 2020 avec la feuille de route « MDPH 2022 » », se félicite Sophie Cluzel. Le gouvernement entend continuer de veiller au déploiement homogène de ces avancées sur l’ensemble du territoire. Ainsi, 15 MDPH ont encore des délais moyens supérieurs à 5 mois pour traiter les dossiers et 14 départements ont un taux d’attribution de l’AAH sans limitation de durée inférieure à 40 % des demandes. « Pour faire progresser plus rapidement l’octroi des droits aux personnes », l’État vient en aide aux départements les plus en difficulté, avec un accompagnement personnalisé et renforcé par la CNSA, permettant pour 10 MDPH en 2021 de bénéficier de l’appui de 7 personnes et d’un financement spécifique de 10 millions d’euros.

Posté le par

Recommander cet article